• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La fusion fait la force pour certaines petites communes d'Ariège

Nouveau panneau pour Sem, village d'une vingtaine d'habitants en Ariège. / © Pascal Dussol / France 3 Occitanie
Nouveau panneau pour Sem, village d'une vingtaine d'habitants en Ariège. / © Pascal Dussol / France 3 Occitanie

Une nouvelle commune a vu le jour le 1er janvier, en Ariège. Elle s'appelle Val-de-Sos et regroupe quatre villages : Vicdessos, Goulier, Sem et Suc-et-Sentenac. Un moyen pour ces communes d'unir leurs forces et de gagner une stabilité financière.

Par LB

Pour le maire de Sem, petit village ariégeois d'une vingtaine d'habitants, cette fusion est une aubaine et un seul exemple suffit à l'illustrer : "on a décidé de refaire les rues du village, fort abîmées par un orage il y a 4 ans. On en fait une voire une demi par an comme cette année parce qu'on n'a pas les moyens d'aller plus loin".  Pas de moyens pour investir, c'est le problème de bon nombre de petites communes françaises. De quoi les inciter parfois à s'unir.

Même si "avec quatre pauvres, on ne fait pas un riche" disait vendredi Jean Magalhaes, le maire de Maire de Vicdessos, Vicdessos, Goulier, Sem et Suc-et-Sentenac, quatre petites communes de l'Ariège veulent croire que l'union fera la force. Elles ont fusionné et tenu vendredi le premier conseil municipal de cette nouvelle entité nommée Val-de-Sos. 



Voir ici le reportage de Geoffrey Berg et Pascal Dussol :
En Ariège, la fusion fait la force pour les petites communes








 

Sur le même sujet

La Grande-Motte (34) : l'accident de cet infirmier a fait le buzz sur internet et les réeaux sociaux

Les + Lus