La nouvelle députée socialiste de l'Ariège, Martine Froger, refuse de rejoindre la Nupes à l'Assemblée nationale

Sans grande surprise, Martine Froger, députée de l'Ariège, rejoint le groupe Liot à l'Assemblée nationale, refusant ainsi de siéger avec la Nupes. Après des discussions avec Boris Vallaud, leader des députés socialistes, Madame Froger a pris cette décision, marquant un choix politique clair et illustrant la fracture au sein du PS.

Martine Froger, députée de l'Ariège, a tranché : elle rejoint le groupe Liot à l'Assemblée nationale. La question de son affiliation politique a été un enjeu majeur pendant la campagne et au début de son mandat. Après des discussions avec Boris Vallaud, leader des députés socialistes, elle a décidé de ne pas siéger avec la Nupes.

"En désaccord avec la direction du @partisocialiste qui s'est alliée avec la #NUPES, je me refuse de siéger au sein de ce groupe qui s'allie avec l'extrême-gauche. Je siégerai au sein du @GroupeLIOT_An, qui me garantit une liberté de parole, de ton, et qui défend les territoires" a expliqué la militante socialiste sur son compte Twitter.

Le ralliement de l'Ariègeoise a été officialisée mardi 9 mai par le député Bertrand Pancher, en l'absence de la principale concernée, indisponible pour raisons de santé.

Le groupe Liot s'est distingué par son action transpartisane lors des débats sur la réforme des retraites. Malgré l'échec de leur motion de censure, ils ont fait entendre leur voix. Ils ont également déposé une proposition de loi visant à abroger la réforme portant l'âge légal de départ à la retraite à 64 ans.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité