Moustique tigre. Situation critique en Espagne où le réchauffement climatique accélère l'expansion de l'Aedes albopictus

En Espagne, l'Association Nationale des Entreprises de Santé Environnementale (Anecpla) tire la sonnette d'alarme quant à la propagation rapide du moustique tigre. Les températures élevées favorisent son expansion et les experts appellent à une vigilance accrue et à des mesures de contrôle renforcées.

Le sud de la France est envahi de moustiques tigres. L'Aedes albopictus étend sa présence dans tout l'Hexagone mais aussi augmente sa population. Ce problème concerne également son voisin espagnol. La propagation de l'insecte se propage à toute vitesse en raison des températures particulièrement élevées sur la péninsule ibérique.

Appel des mesures de contrôle plus strictes

Ce moustique, vecteur de maladies telles que la Dengue, le Zika et le Chikungunya, ne montre aucun signe de ralentissement de son expansion. L'Association Nationale des Entreprises de Santé Environnementale (Anecpla) lance l'alerte et appelle à des mesures de contrôle plus strictes pour contenir cette menace, rapporte le quotidien espagnol Nius Diaro.

Dans un communiqué, l'Anecpla indique "que la présence du moustique tigre (Aedes albopictus) en Espagne avait atteint un point de non-retour et que son extinction était impossible, la détection en Galice de ce vecteur transmetteur de maladies graves telles que la Dengue, le Zika ou le Chikungunya, entre autres, nous confronte à un nouveau scénario, à savoir que son expansion "ne peut que continuer à croître jusqu'à coloniser le territoire national".

Espagne point d'entrée de l'Europe

Selon l'association, les facteurs comme la mondialisation et le changement climatique favorisent la propagation du moustique tigre. L'Espagne étant un point de transit mondial important en Europe.

C'est ce qu'a expliqué son directeur général, Jorge Galván, qui a également averti que "l'Espagne est la porte d'entrée d'autres espèces de moustiques et d'autres espèces envahissantes, avec les risques pour la santé publique que cela implique."

Anecpla insiste sur l'activation de systèmes d'alerte par les organismes publics pour coordonner les efforts de lutte contre cette menace grandissante.