Occupation du château de Foix pour protester contre l'évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes

Une banderole a été déployée sur le château de Foix en solidarité avec les zadistes de Notre-Dame-des-Landes
Une banderole a été déployée sur le château de Foix en solidarité avec les zadistes de Notre-Dame-des-Landes

Environ 170 personnes ont investi samedi après-midi le château de Foix et y ont déployé une banderole pour demander l'arrêt des expulsions sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Auparavant une opération péage gratuit avait été menée à Pamiers.

Par VA.

A l'appel du "Comité Notre-Dame-des-Landes" d'Ariège, 150 personnes ont investi samedi après-midi le château de Foix, où elles ont déployé une banderole demandant l'arrêt des expulsions sur la ZAD de Loire-Atlantique.

Auparavant, les manifestants avaient défilé dans les rues de Foix dans une ambiance festive.

Samedi matin, environ 25 personnes avaient, pour le même motif, mené une opération péage gratuit à Pamiers, où quelques 750 euros ont été récupérés auprès des automobilistes pour les envoyer aux militants zadistes de Notre-Dame-des-Landes. 

En fin d'après-midi, une assemblée générale des manifestants ariégeois avait lieu pour déterminer la suite à donner à leur mouvement de soutien à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, où depuis lundi des affrontements à coups de cocktails Molotov, fusées et pierres d'un côté, lacrymogènes et grenades assourdissantes ou de désencerclement de l'autre, ont fait des dizaines de blessés.

La route départementale 81, qui traverse la Zad et où l'on pouvait circuler normalement il y a encore une semaine, est désormais constamment encombrée de chicanes ou de barricades fumantes. A deux reprises, vendredi et samedi matin, les gendarmes sont intervenus avec des véhicules blindés pour la dégager. Mais à peine étaient-ils partis que des barricades étaient immédiatement reconstruites, à l'aide de pneus ou de troncs d'arbres.

Des tranchées ont également été creusées sur le chemin de Suez, en plein coeur de la Zad, pour empêcher le passage des blindés

Sur le même sujet

Insultes racistes pour l'AS Rousson

Les + Lus