PHOTO. "Bien préparer son appareil car ça va vite" : le cliché incroyable d'une Super Lune, raconté par son photographe

Dans la nuit de lundi 31 juillet à mardi 1e août, le photographe amateur Philippe Roques a capturé un épisode de "Super Lune" à Aulus-les-Bains (Ariège). Ce fan de cet astre raconte les coulisses de cette photo.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Lundi 31 juillet, il est 21h50 aux abords de la Dent de Mède à Aulus-les-Bains (Ariège) et le photographe amateur Philippe Roques, garyphr sur Instagram, attend son heure. Equipé de son appareil photo, il patiente avant de capturer un épisode de "Super Lune", l'astre plus gros et plus brillant qu'une pleine lune classique. Un phénomène découpé en plusieurs épisodes, que décryptait une spécialiste de la Cité de l'Espace à Toulouse début juillet.

"Je me sens privilégié"

"Je suis un vieil habitué de la Lune" sourit Philippe Roques, à l'évocation de sa photo. Posté dans un coin qu'il connaît, il avait tout prévu. "Je guette son positionnement grâce à une application. Il faut être patient, bien préparer son appareil car cela va très vite. J'ai eu de la chance : cinq minutes avant, il y avait un nuage où la lune est sortie" raconte-t-il.

La suite, c'est donc ce superbe cliché avec un joli contraste entre le bleu froid et l'orange chaud. "Le meilleur moment, c'est quand la Lune se lève juste après le coucher du soleil, ou qu'elle se couche juste avant le lever du soleil. Cette lumière, c'est la réverbération de la lumière du soleil. Elle est encore bien présente" analyse-t-il. 

Un moment de plaisir pour Philippe Roques, prêt à louper des repas de famille pour admirer la Lune sous toutes ses formes. "Je me sens privilégié. Je me dis que je repars en ayant vu un spectacle facile d’accès. Je me sens connecté à la nature" confie-t-il. "J’aime connaître les cycles de la Lune en accord avec la saison."

Un autre épisode de "Super Lune" se produira le 31 août. Philippe Roques devrait être présent pour le capturer une nouvelle fois.