Que faire si vous rencontrez un ours en randonnée dans les Pyrénées

Deux femmes ont croisé un ours lors d’une randonnée dans les Pyrénées à la fin du mois d’avril. Une situation qui pourrait se reproduire avec l’augmentation de la population de plantigrades dans le secteur. On vous explique comment vous comporter pour rester en sécurité dans cette situation.

Fin avril, deux randonneuses ont croisé la route d’un ours sur les sentiers de la vallée d’Orlu, à l’est de l'Ariège. 

L’ours favorise la fuite

La rencontre s’est bien terminée pour les deux jeunes femmes : l’animal s’est dressé sur ses pattes arrières avant de s’éloigner. Un comportement classique pour le plantigrade. “Dans 90% du temps, l’animal fuit ou s’éloigne parce qu’il est indifférent”, rassure Patrick Leyrissoux, le vice-président et coordinateur ours de la Ferus (l'association de protection et de conservation de l'ours, du loup et du lynx en France). “Si l’on a moins de chance, il peut se montrer curieux et venir renifler, et dans de rares cas, il devient agressif.” 

Cette agressivité survient généralement lorsque l’ours se sent menacé. Lorsqu’il est surpris à courte distance par l’homme, pendant qu’il est en train de manger une carcasse ou si c’est une femelle accompagnée d’oursons. 

Les bons gestes à adopter

Dans tous les cas, le plus important est de garder son calme. Il ne faut surtout pas faire de gestes brusques ou crier pour ne pas que l’animal se sente menacé.

Si l’ours ne s’éloigne pas de lui-même, alors il est conseillé de partir tranquillement en le gardant dans son champ de vision pour guetter ses réactions. Dans tous les cas, il ne faut surtout pas se mettre à courir. 

Comme pour tous les prédateurs, courir crée un réflexe de poursuite chez l’ours

Patrick Leyrissoux, vice-président et coordinateur ours de la Ferus

S’il s’agit d’une femelle avec oursons, le plus important est de ne jamais se retrouver entre elle et ses petits. 

Comment agir en cas d’agressivité de l’ours

Bien souvent, les charges de l’ours sont des techniques d’intimidation. Là encore, garder son calme et s’éloigner est la chose à faire. “Il ne faut surtout pas prendre une attitude menaçante ou s’armer d’un bâton”, met en garde Patrick Leyrissoux. “L’ours pourrait le prendre comme une agression et répliquer et l’homme ne fait pas le poids face à 250 kg de muscles.”

Si jamais le plantigrade charge et va au contact, la seule chose à faire est de se recroqueviller sur le sol, en protégeant sa nuque et sa tête avec ses bras ou son sac à dos.

En avril, un traileur a été tué par une femelle en Italie. Elle était accompagnée de ses 3 oursons d’un an et demi. Les rencontres homme-ours sont succeptibles d'augmenter en même temps que la population de l'animal dans les Pyrénées. 76 spécimens y ont été comptés en 2022.

Chaque année, l’ours cause moins de 10 décès dans le monde. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité