Réouverture du Pas de la Case : ruée sur l'alcool et le tabac, les gendarmes recommandent d'échelonner les déplacements

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Martin
Andorre - Longue file de voitures sur la route montant au Pas de la Case. 2021.
Andorre - Longue file de voitures sur la route montant au Pas de la Case. 2021. © FTV

Les commerces du Pas de la Case en Andorre ont rouvert ce lundi 1er juin, après une longue fermeture due au coronavirus et au confinement. La gendarmerie de l'Ariège, qui prévoyait une arrivée massive de clients, recommande d'échelonner les déplacements, dans la semaine ou le mois à venir.

Deux mois de confinement et d'interdiction de se déplacer à plus de 100 kilomètres : pour ceux qui ont l'habitude de s'approvisionner au Pas de la Case, l'attente a été longue. 
L'ouverture, ce lundi 1er juin 2020, des commerces du Pas de la Case, était espérée depuis plusieurs jours. L'afflux des clients français en effet est massif, même avec la règle des 100 kilomètres, encore en vigueur aujourd'hui.
Et cette vidéo de Météo Pyrénées, enregistrée à 9 heures ce matin, le confirme.  C'est bien ce que craignaient les gendarmes du département limitrophe de l'Ariège. Dans un message publié sur le page Facebook, ils recommandent même aux acheteurs d'échelonner leurs déplacements, sur la semaine voire le mois de juin. Et ce, afin d'éviter "des bouchons importants et d'être ainsi bloqués pendant de longues heures".La recommandation n'a pas été entendue. Et c'est une véritable ruée sur les produits détaxés, alcool et tabac en premier qui est en train de se produire. A 11 heures, ils étaient déjà 5 000 à avoir franchi la frontière, selon Jean-Michel Rascagneres, le maire adjoint de la paroisse d'Encamp, à laquelle est rattachée le Pas-de-la-Case.



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.