Vague énigmatique d'alertes à la bombe visant les écoles Internationales et françaises d'Espagne

Les cours ont été suspendus dans plusieurs établissements français et britanniques après l’envoi d’e-mails menaçants. Des messages identiques considérés par la police comme une "série de fausses alertes".

Plusieurs écoles internationales, incluant des établissements français et britanniques, ont dû suspendre temporairement leurs cours, lundi 18 décembre, après avoir reçu des menaces à la bombe, ont rapporté ces institutions à l'AFP.

Le proviseur du lycée français Molière de Saragosse, Noël Jegou, a expliqué avoir reçu une alerte par e-mail dimanche soir à 23 heures. "Nous avons prévenu la police ainsi que l’ambassade de France en Espagne.Tant que les autorités ne se seront pas déplacées, le lycée ne rouvrira pas" explique-t-i. Ce lundi matin, l’établissement, qui accueille 1 000 élèves, n’a donc pas ouvert ses portes à l’heure habituelle alors que les démineurs étaient en route", a-t-il précisé.

Des messages similaires

Les parents d'élèves de l'école britannique St Georges School à Madrid ont été informés que l'école ouvrirait plus tard ce lundi en raison d'un e-mail menaçant reçu pendant la nuit. La direction a mentionné que plusieurs écoles de Madrid avaient reçu des messages similaires, considérés par la police comme une "série de fausses alertes."

La semaine précédente, l'école britannique Kensington avait également reçu une menace par e-mail, mais la police avait écarté tout risque après une intervention des démineurs. En France, des centaines de fausses alertes à la bombe ont perturbé les écoles ces derniers mois, avec 788 incidents recensés depuis la rentrée selon le ministère de l'Éducation nationale en mi-novembre.