Pamiers (Ariège) : interpellation d'un islamiste présumé par le RAID

Publié le Mis à jour le
Écrit par VA, avec AFP
des policiers du raid lors d'une intervention à Toulouse le 19 avril 2016
des policiers du raid lors d'une intervention à Toulouse le 19 avril 2016 © MaxPPP

Un homme a été interpellé samedi après-midi à Pamiers (Ariège) et placé en garde à vue pour "apologie du terrorisme" et "menaces de mort en raison de la religion", a-t-on appris auprès du parquet de Foix.

C'est un un utilisateur de Facebook qui a signalé samedi à la police de Foix des "menaces de mort réitérées proférées sur ce réseau social par un individu se réclamant d'Allah et faisant l'apologie du terrorisme", a indiqué le procureur de la République de Foix, Karline Bouisset, dans un communiqué.

"Sans énoncer de cible particulière, l'intéressé indiquait parallèlement vouloir donner son âme à Allah le 12 décembre 2016", poursuit le procureur. 

Y a-t-il un rapport avec la visite annoncée ce même jour en Ariège du Premier ministre Bernard Cazeneuve et du garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas pour l' inauguration du nouveau tribunal de Foix ? Toujours est-t-il qu'"au vu du profil radicalisé du mis en cause", il a été interpellé "sans incident" vers 16H00 à Pamiers, avec l'assistance du RAID, selon la même source.

Le suspect n'est pas un inconnu de la justice. Il a été condamné en janvier 2016 à 8 mois d’emprisonnement en comparution immédiate pour outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique, menaces de mort sous condition, intrusion dans un établissement scolaire et détention de stupéfiant.

Placé en garde à vue pour "apologie du terrorisme" et "menace de mort en raison de la religion", il était entendu samedi soir par le Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Toulouse.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.