Quel avenir pour le président du Sénat Jean-Pierre Bel ?

Quel sera l'avenir de l'Ariègeois Jean-Pierre Bel, 62 ans, à l'issue des élections sénatoriales de dimanche prochain ? Celui qui ne se représente pas et souhaite mettre un terme à sa carrière politique. Mais il est annoncé comme ambassadeur ou conseiller à l'Elysée. Qu'en est-il vraiment ?

A l'issue des élections sénatoriales du dimanche 28 septembre 2014, Jean-Pierre Bel quittera la vie politique en tant qu'élu, comme il l'avait annoncé en avril dernier, dans une tribune publiée dans Le Monde

Maire de Mijanès (1983-1995) puis de Lavelanet (2001-2008), sénateur de l'Ariège depuis 1998 et président du Sénat depuis le 1er octobre 2011, il veut mettre fin à 30 ans de vie politique et de mandats. A 62 ans, lui qui est aussi jeune papa, veut tourner la page. 

Mais depuis cette annonce, des informations ont fuité dans la presse sur son avenir : ambassadeur à Cuba (pays d'origine de son épouse) selon Le Canard Enchaîné, conseiller à l'Elysée chargé de l'Amérique Latine selon L'Express.

"Pour être ambassadeur, dit-il à un journaliste de France 3 Midi-Pyrénées, il faut avoir moins de 65 ans. C'est une barrière que je vais bientôt franchir. Quant au reste, je me réserve le droit d'exercer une activité après le Sénat mais à ce jour personne ne peut prétendre à la connaître".

Dont acte. La réponse à la question contenue dans le titre de cet article sans doute quelques jours ou quelques semaines après les élections sénatoriales qui auront lieu ce dimanche 28 septembre. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité