Aude : deux hommes tués par balle dans un village mercredi soir

C'est dans la rue du 14 juillet que trois coups de feu ont été entendus mercredi 15 novembre aux alentours de 19 h. / © Frederic Guibal / France 3 Occitanie
C'est dans la rue du 14 juillet que trois coups de feu ont été entendus mercredi 15 novembre aux alentours de 19 h. / © Frederic Guibal / France 3 Occitanie

C'est tout un village qui est sous le choc ce jeudi. Mercredi soir, deux hommes ont eu une violente altercation. Celle-ci a tourné au drame : les deux individus sont morts par arme à feu.

Par FM avec FG

Le village est abasourdi. Ce matin, les portes du bistrot de Fleury-d'Aude, près de Narbonne, demeurent closes. La veille au soir, deux des clients sont morts par balle, à la suite d'une altercation.

La gendarmerie nationale a scellé la porte du domicile du tireur - 16 novembre 2017 / © Frederic Guibal / France 3 Occitanie
La gendarmerie nationale a scellé la porte du domicile du tireur - 16 novembre 2017 / © Frederic Guibal / France 3 Occitanie

Aux alentours de 19 h mercredi, Roger S. et Jean-Yves B., 48 ans, ont eu une violente altercation au bistrot du village. Quelques minutes plus tard, ils se seraient retrouvés et des coups de feu auraient été entendus par les riverains. Pour le moment, "on ne connaît pas exactement, en l'état, l'ordre dans lequel ces deux hommes sont morts", explique le procureur à l'Indépendant.

Fleury-d'Aude est sous le choc ce jeudi. Le habitants préfèrent passer leur chemin, silencieux.

Le village de Fleury-d'Aude est sous le choc, jeudi 16 novembre 2017 / © Frederic Guibal / France 3 Occitanie
Le village de Fleury-d'Aude est sous le choc, jeudi 16 novembre 2017 / © Frederic Guibal / France 3 Occitanie

Les deux habitants étaient bien connus du village. Jean-Yves B. était un des clients du bistrot de Fleury-d'Aude et s'était démarqué en tant que rugbyman sous les couleurs du Racing Clape Plage. Quant à Roger S., il était aussi réputé pour son fort caractère et ses participations à la vie locale et associative

Appartenant à deux sociétés de chasse différentes, les deux villageois se connaissaient et se disputaient régulièrement, mais rien ne laissait présager de tels agissements.

Le procureur David Charmatz précise que pour le moment, l'origine du litige est "toujours inconnue". Une enquête judiciaire est en cours.

A lire aussi

Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus