• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aude : l'Etat confirme la création d'un parc éolien au large de Port-la-Nouvelle pour 2025

illustration
illustration

L’Occitanie aura bien son parc éolien flottant en mer. Comme prévu, il sera construit au large de Port-la-Nouvelle au plus tôt en 2025. Il y aura une vingtaine de machines installées à 15km de la côte. Elles pourront produire 250MW, soit la consommation électrique d'environ 500.000 habitants.

Par FD avec E.Largenton


L’État revoit ses ambitions à la hausse dans le domaine de l’éolien en mer.
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, a annoncé vendredi 14 juin que des appels d’offres seront lancés en Méditerranée pour deux parcs de 250 MW, et non un seul, comme prévu initialement.
 
Cela signifie qu’il y aura un projet lancé en région PACA et un autre en Occitanie, au large de Port-la-Nouvelle. C’est évidemment une bonne chose pour la région, qui veut être en pointe dans ce secteur.
 

L'Aude, tête de pont de l'éolien en mer


L’ambition des acteurs locaux est de créer une industrie. Il s’agit de ne pas reproduire les erreurs du passé et de fabriquer et assembler les éoliennes sur place, et non de gérer uniquement leur maintenance, comme c’est le cas dans le domaine de l’éolien terrestre.
Pour cela, un quai flottant doit être construit à Port-la-Nouvelle. La PME locale Quadran est déjà sur les rangs. Il pourrait y avoir de nombreux emplois à la clé, même si on n’a pas encore d’estimations précises.

Autre problème, l’impact qu’un tel projet aura sur l’environnement, la faune marine, les oiseaux. Des espèces pourraient se développer sur les structures des éoliennes et cet «effet récif» pourrait attirer les poissons dans le périmètre du parc.
Il y a une chose que l’on sait déjà, en revanche : ces fermes en mer auront un impact sur le travail des pêcheurs. Des compensations sont déjà prévues, mais cela suffira-t-il ?
Quant à la pollution visuelle, elle devrait être moins importante que sur terre, puisque le parc sera situé loin des côtes, entre 15 et 17 kilomètres au large.
 

Une mise en service au plus tôt en 2025


Dans un premier temps, le parc sera d’une capacité de 250 MW, ce qui correspond à environ 20 éoliennes. Elles permettront de couvrir les besoins en électricité de 500.000 habitants.
Il faudra tout de même un peu de patience avant de voir le projet en service.

À la fin du mois de juin, une enquête publique pour la pose de quatre prototypes sera lancée. Elle va durer un mois. Une autorisation est attendue à la fin de l’été. Puis, il y aura le processus d’appel d’offres, qui prendra plusieurs mois.

Le premier parc éolien flottant ne devrait pas voir le jour avant 2025.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'ambiance à la fin du match Allemagne Afrique du Sud

Les + Lus