Aude : pénurie d'eau potable à cause de la sécheresse à Durban-Corbières

À Durban-Corbières, la source qui alimente le réseau d’eau du robinet est presque tarie. La commune audoise est obligée de procéder à des coupures d’eau et de faire appel à des camions citernes pour remplir sa cuve.

Les réserves en eau se font de plus en plus rares. Cette année encore, la sécheresse n’épargne pas l’Occitanie, et notamment les départements du Languedoc et du Roussillon. Malgré les pluies de juillet et de début août, le niveau des nappes phréatiques est en baisse, et le déficit hydrologique constaté depuis plusieurs mois n’a pas pu être rattrapé.

Le département de l’Aude, a lui été placé en niveau de crise jeudi 19 août. Thierry Bonnier, le préfet, a en effet décidé de renforcer les mesures de restrictions d’eau sur les bassins versants de la Berre et de l’Orbieu.

La situation est particulièrement critique dans le secteur des Corbières, notamment dans la commune de Durban-Corbières, où la source qui alimente le réseau d’eau du robinet est presque tarie. Il a fallu faire appel à un camion-citerne pour remplir un réservoir en eau potable, dont l’usage est strictement encadré.

Livraison d'eau par camions

C'est la 3e livraison d'eau potable ce lundi matin à Durban-Corbières. Des camions-citernes viennent alimenter en eau la cuve du village. Une aide des communes voisines face à la pénurie que connaît la bourgade des Corbières. Après une année très sèche, la source ne fournit plus assez d'eau pour subvenir aux besoins de la population qui s'accroit considérablement chaque été.

On passe d'une population de 680 habitants en hiver à plus de 1.000 habitants cet été, et cet été ça a vraiment été flagrant.

 Alain Laborde - maire de Durban-Corbières

Une augmentation des besoins qui a conduit au rationnement de l'eau. L’accès à l’eau potable est interrompu de 14h à 18h et de 22h à 5h du matin, et les habitants du village doivent se limiter au strict minimum. Commerçants et habitants ont été contraints de s'adapter.

" C'est très compliqué, du coup pas de café l'après-midi, pas de toilettes, parce qu'on a pas assez de pression pour que l'eau remonte au niveau des machines, donc on est obligé de tout couper. Les clients sont moyennement contents quand ils nous demandent d'aller aux toilettes et qu'on leurs dit qu'il n'y a plus de toilettes, ça la fout mal." explique Julia Pelorjas, restauratrice à Durban-Corbières.

Un avis partagé par Marc Gennetet, un habitant de Durban-Corbières : " On fait attention, on remplit quelques seaux le matin. Sinon le soir, on attend pour les douches...".

Des fuites d'eau... sur le réseau

Autre problème à l'origine de la pénurie : d'importantes fuites d'eau dans le réseau. Plus de 100m3 d'eau disparaîtraient chaque jour dans la nature.

" On a passé tous les réseaux, secteur par secteur, et à force de fignoler, on arrive à trouver, mais c'est très très difficile, très compliqué, le Conseil départemental de l'Aude est venu nous aider, on a appelé des entreprises, on a appelé un peu tout le monde mais c'est très difficile," confirme Christophe Thibaud, responsable de l'eau à la mairie de Durban-Corbières.

Une première fuite vient d'être détectée et réparée, divisant par deux les pertes. Avec la fin des vacances et le départ des touristes, la situation devrait s'améliorer, mais l'inquiétude persiste à Durban-Corbières. Car après les vacances vient le moment des vendanges...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement sécheresse météo