Carcassonne: un forcené armé retranché durant 3h

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice DUBAULT

L'homme s'était isolé, mercredi soir,dans un bar de la place Carnot, en plein centre ville de Carcassonne.

video title

Carcassonne : un forcené retranché 3 heures

Un forcené qui s'était retranché dans un bar du centre de Carcassonne vers 19h a été maîtrisé au bout d'un peu plus de trois heures par les forces de l'ordre, sans violence. Vers 22h15 les policiers qui parlementaient avec cet homme de 35 ans l'ont maîtrisé.

Le forcené, armé d'un pistolet à grenaille, s'est retranché dans les toilettes du bar, en fin d'après-midi. Les policiers, équipés de gilets pare-balles sont sur place depuis 19h. Peu après, au moins 2 détonations ont été entendues, alors que les forces de l'ordre tentaient en vain de maîtriser l'homme avec un taser.

Un périmètre de sécurité a été mis en place pour éloigner les curieux.

Le GIPN a été prévenu pour une éventuelle intervention.

A 20h30, les salariés et le patron du bar étaient à l'abri dans la cave.

Un temps, le forcené a menacé de se tirer une balle dans la tête.

A 22h15, l'homme était maîtrisé par la police. C'est le dialogue et la médiation du Directeur de la sécurité publique de l'Aude, Pascal Dumas, qui semblent avoir débloqué l'affaire.

Le forcené est un trentenaire toxicomane, connu des forces de l'ordre.

Plusieurs témoins affirment l'avoir vu faire le tour de plusieurs bars de la ville, l'arme à la main.

Carcassonne - le forcené pistolet sur la tempe puis dans la bouche menace de se suicider - 13 juin 2012

Carcassonne - un forcené retranché place Carnot. La police est sur les lieux

13 juin 2012

Retour sur les faits

Un forcené qui s'était retranché dans un bar du centre de Carcassonne vers 19h00 a été maîtrisé au bout d'un peu plus de trois heures par les forces de l'ordre, sans violence, a-t-on appris auprès des forces de l'ordre.

Vers 22h15 les policiers qui parlementaient avec cet homme de 35 ans environ ont profité d'un "défaut de vigilance" du forcené pour le maîtriser, a indiqué le préfet de l'Aude Eric Freysselinard.

Il a rapidement été emmené dans une voiture de police.

Cet homme armé vraisemblablement d'un pistolet à grenaille, était retranché depuis 19 heures environ dans un bar de la place Carnot, en plein centre de Carcassonne.

Fortement alcoolisé, il menaçait de tirer sur la police et de se suicider.

L'homme serait arrivé en menaçant "de tout faire sauter" peu avant 19h00 dans le bar "Le Carnot", après avoir visité plusieurs autres établissements de la place, selon des témoignagnes recueillis sur place.

La police nationale appelée à l'aide aurait tenté de le neutraliser à l'aide d'un taser et il aurait riposté par un coup de feu.

Ses revendications étaient assez confuses mais auraient eu trait à la révocation d'un sursis judiciaire, a-t-on précisé de source policière. Cet homme d'environ 35 ans aurait déjà fait de la prison pour des raisons non révélées.

Le forcené, retranché au fond du bar, a parlementé jusqu'au bout avec le directeur départemental de la sécurité publique et le directeur de cabinet du préfet.

Les propriétaires du café, leur fils, serveur dans l'établissement et un autre serveur sont restés réfugiés au sous-sol, à l'abri du forcené pendant toute la crise.

Le procureur de la République Antoine Leroy s'était rendu sur place ainsi que le préfet.

Les forces de l'ordre avaient organisé un périmètre de sécurité de 100 à 150 mètres et décidé de faire appel au groupe d'intervention de la police nationale (GIPN).

Son intervention n'a pas été nécessaire.