3ème RPIMa à Carcassonne : "un maintien nécessaire et justifié" pour Damien Alary

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurence Creusot
L' entrée du 3e RPIMa de Carcassonne
L' entrée du 3e RPIMa de Carcassonne © France 3 LR

Le nouveau président de la Région se félicite de l'annonce du maintien du régiment de parachutistes à Carcassonne. Damien Alary rappelle que le régiment représente 1 200 emplois et génére 40 millions d' euros dans l'économie locale.

Dans un communiqué Damien Alary, président de la Région Languedoc-Roussillon, se réjouit du maintien du 3e Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine de Carcassonne :

Le maintien du 3e R.P.I.M.A de Carcassonne était nécessaire et justifié pour l’efficacité opérationnelle, l’aménagement du territoire et l’économie de notre Région.
Ce régiment représente en effet 1200 emplois directs et près de 3000 emplois indirects. Chaque année, il génère plus de 40 M€ de retombées économiques pour la collectivité.


Le nouveau président de la région salue le travail du député Jean- Claude Pérez, "qui s'est mobilisé sans relâche depuis 2012 pour sauver ce régiment".

La décision du gouvernement pour le 3e R.P.I.M.A. et son ambition de faire de Nîmes-Garons un pôle européen de sécurité civile vient conforter la place importante du Languedoc-Roussillon en matière de défense nationale et de sécurité civile. Notre région abrite de nombreux régiments de l'Armée de Terre sur plusieurs sites, Laudun-l'Ardoise, le Camp des Garrigues, Nîmes, Mont Louis, Collioure, Castelnaudary, Carcassone.


Le 15 octobre Jean-Yves Le Drian ministre de la défense avait annoncé toute une série de restructurations:

Ces restructurations doivent permettre de réaliser d'importantes économies et de nouvelles suppressions d'effectifs dans le cadre de la Loi de programmation militaire (2014-2019). Pour 2015, ce sont 7.500 postes qui doivent être supprimés sur quelque 275.000 emplois militaires et civils de la Défense.
Les armées vont perdre un nouveau régiment en 2015 et l'hôpital du Val-de-Grâce va cesser ses activités médicales pour devenir une pôle de recherche.
Outre la dissolution du 1er Régiment d'artillerie de marine (RAMa) et de l'état-major de la 1re Brigade mécanisée de Châlons-en-Champagne (Marne) déjà annoncée, le 8e Régiment de parachutistes d'infanterie de marine de Castres (Tarn) et le 1er Régiment de tirailleurs d'Epinal (Vosges), seront "transformés en régiment d'infanterie de nouvelle génération". Au total, 960 postes doivent être supprimés à Châlons.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.