Affaire des "maçons de l'horreur" dans l'Aude : Fouad Sellam est décédé en prison à Lannemezan

Publié le Mis à jour le

Le détenu avait 44 ans et purgeait une peine de 30 ans de réclusion criminelle, dont 18 ans de sûreté. Il était l'un des 2 condamnés dans la célèbre affaire des "maçons de l'horreur" de l'Aude qui avaient séquestré et tué sauvagement le couple Saint-Aubert, à Argeliers, en 2008.

Fouad Sellam est mort d'un cancer en prison, il y a près d'un mois. Le Marocain avait 44 ans.

Il était connu pour être l'un des 2 "maçons de l'horreur". Un duo célèbre qui en 2008 a perpétré l'un des crimes les plus sauvages jamais commis dans l'Aude.

Avec Jean-Barthélémy Rathqueber, son complice et mentor, ils ont séquestré et assassiné un couple de retraités sexagénaires pour lequel ils effectuaient de petits travaux, afin de leur voler 20.000 euros en achats de matériel de bricolage, de jeux vidéos, de billets de loterie, grâce à leurs cartes bancaires.

Une épopée criminelle sordide qu'aucun d'eux n'avouera, chacun des 2 complices rejetant la faute sur l'autre lors des procès. Au moment du drame, Fouad Sellam sortait tout juste de la prison de Béziers et était en liberté conditionnelle.

Selon nos confrères de l'Indépendant, Fouad Sellam souffrait d'un adénocarcinome diagnostiqué à l'occasion de la vaccination contre le Covid. "Un cancer qui l'emporte deux semaines plus tard. Il meurt à l'hôpital, où sa famille a pu lui rendre visite. Sa dépouille a été transportée au Maroc où il a été inhumé".

La tragédie d'Argeliers

Dans la nuit du 3 au 4 avril 2008, Jocelyne Fernandez, 59 ans, et Jean-Claude Saint-Aubert, ancien ingénieur de 62 ans, ont été séquestrés puis tués en rase campagne, non loin du petit village audois d'Argeliers où ils étaient venus couler une retraite paisible.

Jean-Claude Saint-Aubert a été atteint d'une douzaine de balles mais, comme il agonisait au fond d'une fosse, Rathqueber a reconnu l'avoir achevé en lui jetant un rocher de 15 kilos sur le crâne.

Pendant ce temps, sa femme était attachée dans un fourgon stationné à proximité.

Un peu plus tard, elle sera à son tour assassinée d'un coup de pelle qui l'a pratiquement décapitée et d'une balle de revolver. Son cadavre a été retrouvé dans un fossé, au bord d'une route.

Mariés deux ans plus tôt, les époux Saint-Aubert venaient de s'installer dans leur villa avec piscine, fraîchement construite dans un lotissement d'Argeliers, un village situé près du Canal du Midi et au milieu des vignes du Minervois. Ils avaient fait travailler au noir les deux maçons.

Les Assises à Carcassonne puis un appel à Perpignan

En 2012, aux Assises de l'Aude, les 2 maçons avaient été condamnés à de lourdes peines.

Jean-Barthélémy Rathqueber, le patron instigateur du crime, à la prison à perpétuité et Fouad Sellam, l'ouvrier alcoolique violent, à 30 ans de réclusion, tous deux ayant été reconnus coupables d'avoir séquestré et sauvagement assassiné deux retraités lorrains en 2008 pour les voler. Tous deux qualifiés à l'époque de "délinquants multirécidivistes ayant agi avec préméditation" par l'avocat général.

Les peines étaient assorties de périodes de sûreté de 22 ans pour le premier, de 18 ans pour le second.

Des verdicts confirmés en appel à Perpignan, un an plus tard.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité