Attentat dans l'Aude : un hommage national sera rendu au gendarme Arnaud Beltrame

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eline Erzilbengoa avec AFP

Un hommage national sera rendu au lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, tué lors des attaques terroristes de l'Aude vendredi 23 mars. La date de cet hommage n'a pas encore été dévoilée par l'Elysée. 

Arnaud Beltrame est "tombé en héros" et mérite "respect et admiration de la Nation tout entière", avait déclaré le Président de la République Emmanuel Macron samedi matin, en apprenant la mort du gendarme des suites de l'attentat dans l'Aude. 

En se substituant à l'un des otages vendredi dans un supermarché de Trèbes, le lieutenant-colonel a pu permettre l'intervention du GIGN, qui a aussitôt maîtrisé l'assaillant : un homme de 25 ans se revendiquant de Daesh. 


Son acte héroïque a été salué par l'ensemble de la classe politique mais aussi sur les réseaux sociaux. De nombreux hommages lui ont été rendus tout au long de la journée du samedi. 

Les drapeaux et étendards de la gendarmerie, comme ceux de l'Assemblée nationale, ont été mis en berne. Une messe est également célébrée dimanche matin par l'évêque de Carcassonne à Trèbes et retransmise en direct sur la chaîne KTO.


À l'issue d'un Conseil restreint de défense, l'Élysée a annoncé que la France lui rendrait un "hommage national". La date n'est pas encore connue.

Sa bravoure, une évidence


Engagé il y a 23 ans comme officier de réserve dans l'artillerie, avant de gravir les échelons de la gendarmerie, Arnaud Beltrame a toujours fait preuve de dévouement envers son métier. 

"Il me disait: je fais mon travail maman, c'est tout", a confié sa mère au micro de RTL. "Ça ne m'étonne pas de lui (...) Il a toujours été comme ça (...). Pour lui, c'est sa raison de vivre, défendre la patrie. C'est Arnaud ça, voilà, défendre les autres", a-t-elle affirmé. 

"Sous le choc", sa femme, vétérinaire à la réserve africaine de Sigean (Aude), a indiqué que c'était dans sa nature "d'aller jusqu'au bout, d'être au service des autres", a confirmé sur BFM TV le général Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie Nationale.

"Il va jusqu'au bout de son engagement, jusqu'au bout de son sacrifice, jusqu'au bout de sa mission", a ajouté le patron de la gendarmerie.