Attentat dans l'Aude : Arnaud Beltrame "est parti en héros"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eline Erzilbengoa
Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, décédé le 24 mars 2018 suite à l'attentat de l'Aude
Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, décédé le 24 mars 2018 suite à l'attentat de l'Aude © LA GAZETTE DE LA MANCHE / AFP

Le lieutenant-colonel s'est volontairement substitué à l'un des otages lors de l'attentat du supermarché de Trèbes vendredi. Son acte héroïque a été notamment salué sur les réseaux sociaux. Plusieurs hommages lui sont rendus ce samedi. 

"Il a donné sa vie pour un inconnu, il savait qu'il n'avait pratiquement aucune chance", confie Cédric. Le frère du lieutenant-colonel ne cache pas son admiration sur les antennes d'RTL ce samedi matin. "Il est parti en héros", affirme-t-il. 

"Ça ne m'étonne pas de lui (...) Il a toujours été comme ça, c'est quelqu'un qui, depuis qu'il est né, fait tout pour la patrie (...). Pour lui, c'est sa raison de vivre, défendre la patrie. C'est Arnaud ça, voilà, défendre les autres", a confié la mère du gendarme sur RTL. 


Vendredi, lors des attentats dans l'Aude, Arnaud Beltrame décide de pénétrer dans le supermarché de Trèbes et de prendre la place d'un des otages. Il laisse volontairement son téléphone allumé pour permettre au GIGN d'entendre ce qu'il se passe à l'intérieur. Celui-ci interviendra quelques minutes plus tard à l'écoute de plusieurs coups de feu et mettra fin à la prise d'otage.

"Il est mort pour nous" 


Après l'annonce de la mort du lieutenant-colonel, des suites de ses blessures samedi matin, les hommages se succèdent. Le geste du gendarme est salué par l'ensemble de la classe politique et sur les réseaux sociaux. 


À Carcassonne, devant la Gendarmerie, de nombreuses personnes sont venues apporter des fleurs. "C'était important, parce qu'il est mort pour nous", a déclaré une habitante de la ville. 
 

Les drapeaux et étendards de la gendarmerie ont été mis en berne ce samedi, a tweeté la gendarmerie nationale. Le général Richard Lizurey, son directeur général, a tenu à souligner l'héroïsme d'Arnaud Beltrame, s'inclinant devant son "courage", son "sens du sacrifice" et son "exemplarité".
 


Âgé de 45 ans, Arnaud Beltrame était sorti major de Saint-Cyr en 1999, où ses supérieurs avaient décelé un militaire "qui se bat jusqu'au bout et n'abandonne jamais", selon l'Elysée.

Marié civilement, l'union religieuse avec sa compagne devait se tenir en juin prochain. 
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.