Aude : 10 sites de la Vallée de l'Orbiel sur les 25 testés sont pollués à l'arsenic

Conques-sur-Orbiel (Aude) - manifestation contre la pollution des sols à l'arsenic - septembre 2019. / © maxppp BOYER Claude
Conques-sur-Orbiel (Aude) - manifestation contre la pollution des sols à l'arsenic - septembre 2019. / © maxppp BOYER Claude

Les investigations du BRGM, le bureau de recherches géologiques et minières, ont été effectuées du 1er au 5 juillet 2019 sur 5 communes audoises de la Vallée de l'Orbiel. 25 sites publics ouverts à des enfants ont été testés, soit au total, 237 analyses de sols. 10 sont pollués.

Par Fabrice Dubault


Les 237 analyses ont été réalisées au Mas-Cabardès, Trèbes, Conques-sur-Orbiel, Lastours et Villalier. Les résultats de ces analyses ont ensuite été transmis à l'Ineris, l'Institut national de l'environnement industriel et des risques, qui a formulé des recommandations et des mesures particulières dans 10 des 25 sites controlés pour éviter des risques sanitaires sur les enfants.

Cette pollution a divers métaux, une quinzaine, dont l'arsenic, le plomb, le cuivre, le zinc, le cadmium, le mercure ou le chrome, fait suite aux inondations du 15 octobre 2018 et ses conséquences sur les sols des communes en amont et surtout en aval des anciennes mines de Salsigne et de l'Orbiel.
 

237 mesures et analyses sur 25 sites


Voici les conclusions de l'Ineris et son rapport.
 

Sur les 25 sites publics étudiés, 10 sites présentant des concentrations bien supérieures aux niveaux de concentrations admissibles nécessitent la mise en œuvre de mesure de gestion pour assurer la compatibilité des milieux avec les usages qui en sont faits.


La comparaison des mesures réalisées aux valeurs d’analyse de la situation (ASPITET) et aux valeurs de l’inventaire minier national a montré que sur 237 mesures :
  • 73% des concentrations en arsenic étaient supérieures aux valeurs d’analyse de la situation
  • 45% des concentrations en arsenic étaient supérieures à l’inventaire minier national (IMN).

Une sélection selon les valeurs d’analyse de la situation a donc été jugée plus conservatoire et en conséquence plus protectrice pour la santé humaine.

Si la contamination des sols est plus générale à Conques et à Villalier, les niveaux les plus importants sont enregistrés à Lastours.
On note aussi de fortes teneurs en plomb dans les prélèvements des sols effectués à Lastours.
 
 

Les 10 sites pollués à l'arsenic et les recommandations


La pollution à l'arsenic pourrait repésenter une risque sanitaire pour les jeunes enfants. Mais la voie d’exposition retenue pour une éventuelle contamination est très précise, il s'agit de l’ingestion non intentionnelle de particules de sols (comme porter de la terre à la bouche, donc pertinent chez les enfants de moins de 6 ans).

Commune de Mas-Cabardès
Le recouvrement des sols doit être envisagé sur l’aire de jeux. En attendant la mise en œuvre de ces mesures, il est recommandé d’en interdire l’accès. L’usage de l’aire de jeux est toutefois possible avec une réduction de sa fréquentation à un jour par semaine.

Commune de Lastours
La terre polluée en arsenic recouvrant la cour de l'école élémentaire, excavée et stockée le long des grillages devra être enlevée.

Pour l’aire de pique-nique, un réaménagement doit être envisagé afin de limiter l’accès au sol à nu. Plusieurs solutions peuvent être proposées : un aménagement paysager pour stabiliser ces matériaux ou un recouvrement. Ces mesures devront être accompagnées de mesure de mise en place de panneaux signalétiques.

Commune de Conques-sur-Orbiel
Pour les sols à nu des arènes, de la piscine et de l’aire de jeu, des mesures de gestion doivent être mises en œuvre (recouvrement des sols par des matériaux d’apport contrôlé). En attendant la mise en œuvre de ces mesures, il est recommandé d’interdire l’accès à ces zones. Notons que pour l’aire de jeu, les concentrations en plomb sont supérieures aux valeurs d’alerte du Haut conseil de la santé publique.

Commune de Villalier
Pour le boulodrome, les concentrations mesurées sont compatibles avec l’usage (y compris pour le zinc). En revanche, les concentrations mesurées dans les zones situées autour du boulodrome ne sont pas compatibles avec les usages. Des mesures de gestion doivent être envisagées (recouvrement des sols par des matériaux d’apport contrôlé ou restriction d’accès à ces zones).

Les stades de foot doivent également faire l’objet de mesure de réhabilitation : recouvrement des sols par des matériaux d’apport contrôlé. En attendant la mise en œuvre de ces mesures, il est recommandé de restreindre l’usage de ces zones.

Commune de Trèbes
Les arènes, le boulodrome, le camping, l’aire de loisirs, les stades de football et de rugby ne nécessitent pas la mise en place de mesure de gestion.

Des mesures de gestion (recouvrement des sols par des matériaux d’apport contrôlé) doivent être mises en œuvre sur le stade Bonnecaze et sur l’aire de jeux de l’Orbiel. En attendant la mise en œuvre de ces mesures, il est recommandé de restreindre l’usage de ces zones.

Les temps d'exposition au risque pour une contamination ont été calculés. Et ils dépendent des taux de concentration des métaux de chaque site.

Scénarios d’exposition associés aux usages des sites et retenus par l’Ineris.
© Ineris
© Ineris
 

Des sites exclus de l'étude


Les établissements sélectionnés pour la réalisation d’investigations correspondent aux espaces publics susceptibles d’accueillir des enfants (complexes sportifs, aires de jeux et parcs publics) ainsi qu’aux établissements d’enseignement. Seules les écoles maternelles et élémentaires ont été retenues car les collèges et lycées n’accueillent pas d’enfants susceptibles de se contaminer par ingestion non intentionnelle de particules de sols (porté main-bouche pertinent chez les enfants de moins de 6 ans).

L’Ineris a été informé par l’ARS que pour les parcelles étudiées dans les écoles et crèches, les sols imperméabilisés qui ont été inondés ont été lavés à haute pression et que les sols nus ont fait l’objet de recouvrement ou ne sont plus fréquentés par les enfants (cas de l’école maternelle de Trèbes).
Le parking situé à proximité des écoles de Conques-sur-Orbiel a également fait l’objet de travaux de décapage, recharge en matériaux d’apport et d’un goudronnage. Ces opérations ont permis de supprimer tout transfert entre les sols et les personnes fréquentant ces sites. Les résultats correspondants n’ont donc pas fait l’objet d’une exploitation par l’Ineris. De même concernant l’école élémentaire de Lastours pour laquelle l’enlèvement des terres excavées doit être confirmé, les mesures correspondantes n’ont pas fait l’objet d’une exploitation par l’Ineris.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Agression d'une enseignante à Agde : une parent d'élève gifle l'enseignante

Les + Lus