• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Incendie dans l'Aude : 900 hectares de végétation détruits par le feu entre Montirat et Monze, près de Carcassonne

Aude : L'incendie de Montirat a gagné du terrain durant la nuit - 15 août 2019. / © Jean-Michel Escafre / France 3 Occitanie
Aude : L'incendie de Montirat a gagné du terrain durant la nuit - 15 août 2019. / © Jean-Michel Escafre / France 3 Occitanie

Le violent incendie qui s'est déclaré à Montirat dans l'Aude, au sud-est de Carcassonne, mercredi 14 août est circonscrit, a annoncé la préfecture de l'Aude en milieu d'après-midi jeudi. 900 hectares de végétation ont déjà brûlé, dont des vignes.

Par A.A.

Le feu qui s'est déclaré au sud de Carcassonne mercredi 14 août a été circonscrit ce jeudi 15 août, annonce la préfecture de l'Aude en mileu d'après-midi.
Sur place, la lutte contre l'incendie laisse place à la désolation du paysage. 900 hectares parcourus par les flammes, dont des conifères quasi-centenaires et des vignobles.
 
Monze : la désolation après l'incendie qui a brûlé 900 hectares
Le gigantesque incendie de Montirat et Monze, dans l'Aude est donc enfin circonscrit. Plus de 24 heures après le déclenchement du sinistre.. Près de 900 hectares sont détruits et 450 pompiers sont toujours à pied d'oeuvre. Ils étaient 510 au plus fort du combat contre les flammes. - F3 LR / C.Barbet et O.Brachard

Durant la nuit, il avait progressé à vive allure. Sans moyens aériens, les pompiers de l'Aude n'ont pu que protéger les habitations face à la propagation rapide de l'incendie.
 

Mais depuis la mi-journée, l'incendie ne progressait plus que "très, très lentement" selon les pompiers, la préfecture affichant un "optimisme prudent" sur son évolution. "Si nous arrivons à tenir dans les mêmes conditions, on peut espérer fixer le feu dans la première moitié de la nuit", a affirmé à l'AFP le colonel Eric Felten, du groupement opérationnel du Service départemental d'incendie et de secours de l'Aude (SDIS). Au total, 39 largages ont été effectués, indique la préfecture de l'Aude.
 

Jusqu'à 550 soldats du feu étaient sur place dès jeudi matin avec des renforts notamment des Pyrénées-Orientales, de Haute-Garonne, du Tarn, de l'Ariège ou encore venus du LimousinQuelque 900 hectares de pinèdes et de végétation sont partis en fumée. L'incendie n'a fait aucune victime et aucune maison n'a été détruite même si dans le secteur Pradelles-en-val, 24 personnes ont été évacuées sur la commune du Val-de-Dagne.
 

Les moyens aériens ont repris leurs largages dès ce matin. Un avion Dash bombardier d'eau et quatre Canadair sont entrés en action, a annoncé ce matin la préfecture de l'Aude. Les pompiers ont installé leur poste de commandement à la cave coopérative de Monze. 
 

A 8h30, la situation présentait déjà une "petite embellie", les pompiers ayant réussi "à fixer l'incendie le long de la RD42", qui a été fermée à la circulation, et "à l'arrière du feu", a indiqué à l'AFP le commandant Philippe Fabre, chef du groupement opérationnel du Service départemental d'incendie et de secours de l'Aude (SDIS). Des rafales de vent de 40 km/h ont attisé l'incendie dans la nuit et ont continué aujourd'hui. Des rafales à 60 km/h étaient prévues dans la journée mais la température, plus fraîche ce jeudi 15 août, et les averses ont facilité le travail des pompiers. 

L'un des objectifs était de limiter la propagation vers le village de Monze et de Pradelles-en-val. Certains domaines viticoles ont néanmoins déjà été touchés. 
 

Le travail des pompiers est compliqué car le feu est situé dans une zone très difficile d'accès, dépourvue de pistes praticables.
 

Des moyens importants dès mercredi après-midi


Le feu s'est déclaré mercredi vers 16h00, pour une raison encore inconnue, il a été attisé dans la nuit par un vent soufflant avec des rafales de 40km/h. 
La nature de la zone, un relief couvert de pinèdes et de végétation basse, dans une zone classée à risque "sévère" en raison de la sécheresse, complique la tâche des pompiers.
 

Ce feu est compliqué parce qu'on est sur des secteurs difficiles d'accès, très peu accessibles, il n'y a pas de pistes praticables", a souligné auprès de l'AFP la directrice de cabinet du préfet de l'Aude, Anne Laybourne.

 

Les Canadair de la sécurité civile de Nîmes-Garons ont lutté contre le feu de Montirat jusqu'à la nuit mercredi avant de reprendre les largages ce jeudi matin dès 7h. Ils viennent écoper dans l’étang de Bages.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus