Aude : À Pécharic-et-le-Py, une factrice photographie les habitants pour un projet de Yann-Arthus Bertrand

Baptisée «Portrait de France», l’opération à l’initiative de Yann-Arthus Bertrand regroupera des photos de Français prises par des postiers à travers l’Hexagone. Natacha, factrice depuis 25 ans a tenu à apporter sa contribution en photographiant les habitants de Pécharic-et-le-Py, dans l'Aude.

Comme chaque matin, Floréal Soler, maire de Pécharic-et-le-Py, attend avec impatience l’arrivée de la factrice, Natacha. Mais aujourd’hui la postière n’est pas uniquement venue distribuer sa tournée de courrier. Factrice depuis 25 ans dans cette petite commune de l’Aude, en limite de l'Ariège, Natacha a décidé de mettre en valeur les habitants du territoire à travers des photographies qu’elle prend grâce une application sur son Facteo, un appareil habituellement utilisé pour scanner les codes-barres des colis.

Portrait de France par les facteurs

Une fois le cliché réalisé, Natacha s’empresse de le faire imprimer pour l’envoyer par courrier afin de contribuer à l’initiative « Portrait de France ». Imaginé par le reporter Yann-Arthus Bertrand pour mettre en lumière le rôle des facteurs dans le quotidien des Français, cet ambitieux projet photographique regroupera, à terme, des portraits d’habitants immortalisés par leurs postiers à travers l’Hexagone.

Voir notre reportage à Pécharic-et-le-Py 

Mettre en image le lien social

Pour la factrice, l’objectif derrière ces photographies est avant tout d’illustrer le lien entretenu avec les usagers qu’elle côtoie quotidiennement.

Pour une fois, on met vraiment en valeur le lien social qui nous unit avec les habitants. Nous, on le vit au quotidien grâce à notre métier mais pouvoir le visualiser à travers une exposition, je trouve ça génial.

Natacha.

Grâce à ce projet, Natacha tient également à mettre en lumière le travail des artisans de la commune de Pécharic-et-le-Py. La factrice a donc décidé de tirer le portrait de Florence, commerçante qui tient une boutique de produits artisanaux. Pour le choix de ses modèles, Natacha a eu plusieurs propositions : « certains sont venus spontanément me voir. Pour les autres, comme le maire, Floréal ou Florence, j’ai fait la démarche d’aller vers eux car ils représentent selon moi l’identité du village », explique la postière.

Pour Floréal Soler, maire de Pécharic-et-le-Py depuis 2008, le travail de Natacha contribue à maintenir un contact, plus que nécessaire, dans cette commune de 20 habitants où le quotidien rural est parfois solitaire. « Il y a des jours où si je ne sors pas de chez moi, je ne vois personne donc ma Natacha est indispensable », confie-t-il.

Comme notre Audoise, plus de 8.500 facteurs en France ont décidé de livrer leur regard sur leur commune. Pour le moment, près de 23.000 clichés ont déjà été enregistrés. Ils seront tous regroupés dans une exposition digitale d’ici la fin de l’année et les plus belles photos seront exposées à la poste du Louvre, l’an prochain, à Paris.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
photographie culture art insolite social économie ruralité société