Aude : un “accro grotte” souterrain dans le gouffre de Cabrespine

Le gouffre de Cabrespine a ouvert un parc d'attraction souterrain avec des tyroliennes. / © France 3 Occitanie
Le gouffre de Cabrespine a ouvert un parc d'attraction souterrain avec des tyroliennes. / © France 3 Occitanie

Après l'accrobranche, l'accro grotte. Dans l'Aude, le gouffre de Cabrespine au nord de Carcassonne a ouvert cet été un parcours avec des tyroliennes afin de faire découvrir le monde souterrain de manière ludique.

Par A.A. avec R. Talbot

Une température de seulement 14 degrés. Les 20 explorateurs du jour s'engouffrent à 200 mètres de profondeur, sous terre, dans le gouffre de Cabrespine, dans l'Aude. Mais pour commencer, il faut être prêt à se jeter dans le vide.
 

Une tyrolienne suspendue à 80 mètres

 

J'ai les chocottes mais ça va être magnifique, je vais hurler à la mort", lance une participante avant de s'élancer.


Des tyroliennes et des ponts sont à emprunter pour se déplacer d'une paroi à une autre, pendant 2h30. Et les débuts sont parfois hésitants. Mais à l'arrivée de la "tyrolienne de l'enfer", suspendue à 80 mètres, la peur laisse place à des sourires.
 

Tout le monde peut participer, à condition d'avoir au moins 12 ans, de mesurer 1m60 les bras levés, et de peser moins de 120 kg.
Entre les étapes, il faut marcher, grimper, escalader. Et le guide diffuse, tout au long du parcours, l'histoire de ce gouffre découvert en 1968.
 

Il y a des millions d'années, la rivière souterraine coulait au niveau du parking", explique le guide. 

 

Un succès

Les réservations affluent, l'activité a du succès. Un projet mûri pendant des années par le directeur du site. "Ce sont les visiteurs qui m'ont donné cette idée, parce qu'ils voulaient à tout prix descendre au fond du gouffre permettre d'aller au fond du site, beauté, immensité, façon ludique de découvrir le milieu souterrain", détaille Philippe Clergue, directeur du site.

L'accro parc n'en est qu'à ses balbutiements. Comptez tout de même 37 euros.

Des nouveautés sont déjà prévues : une via ferrata sur les parois ou encore un grand rappel depuis la passerelle de verre.
 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus