Aude : la baignade dans le bassin du Lampy partiellement réautorisée, après la mort de deux adolescents

Lundi 27 juillet, les corps de deux adolescents étaient retrouvés dans le bassin du Lampy dans l'Aude. Un dispositif de surveillance est mis en place dès ce week-end pour éviter un nouveau drame.

La baignade est autorisée, mais pas sur tout le bassin du Lampy.
La baignade est autorisée, mais pas sur tout le bassin du Lampy. © Enrique Garibaldi / France Télévisions
Difficile de résister à l'appel de la baignade en ces températures estivales. Pourtant, dans le bassin du Lampy, situé sur la commune de Saissac dans l'Aude, c'était interdit depuis le 23 juin, au même titre que la pratique des sports nautiques.

Pourquoi cette interdiction ? Car la municipalité ne pouvait contrôler le respect des gestes barrières sur la plage, explique la mairie. Lundi 27 juillet, deux adolescents de 12 et 16 ans ont perdu la vie, en bravant cette interdiction pour faire du paddle. Un important dispositif de recherche avait alors été déployé pour tenter de les retrouver.

Pour éviter un autre drame, le maire de la commune a décidé de prendre un nouvel arrêt municipal en accord avec la Préfecture de l'Aude. A partir de ce 1er août, la baignade est autorisée sur un petit périmètre du lac.

Baignade interdite en dehors du périmètre.
Baignade interdite en dehors du périmètre. © Enrique Garibaldi / France Télévisions

Baignade surveillée de 15 heures à 19 heures

Un maître-nageur assure désormais la surveillance de cette zone de baignade, entre 15 heures et 19 heures. Ces horaires correspondent aux gros moments d'affluence sur le site. En dehors de ce créneau, les baigneurs peuvent profiter du bassin en toute légalité... mais à leurs risques et périls. 
Le maître-nageur surveille le bassin de son cabanon.
Le maître-nageur surveille le bassin de son cabanon. © Enrique Garibaldi / France Télévisions
La baignade et la pratique des sports nautiques restent interdits au-delà de l'espace balisé. Plusieurs fois par semaine, des gendarmes effectuent des rondes aléatoires pour rappeler à l'ordre les baigneurs aventureux. Ces derniers peuvent écoper d'une amende de 38 euros pour non-respect d'un arrêté municipal.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
c'est l'été loisirs sorties et loisirs faits divers sécurité noyade
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter