Aude : renforcement des contrôles routiers pour enrayer la vague d'accidents mortels

© REMI DUGNE / MAXPPP
© REMI DUGNE / MAXPPP

Une rentrée tragique sur les routes de l'Aude, théâtre de deux accidents mortels. Le 2 septembre, l’accident de Moux a coûté la vie à 2 motocyclistes et le 3 septembre, un accident à Carcassonne a entraîné le décès du conducteur. La préfecture prévoit un renforcement des contrôles routiers.

Par Walid Kachour

Deux nouvelles tragédies qui viennent alourdir un triste bilan. Les deux accidents du 2 et 3 septembre, respectivement à Moux - tuant la députée Mylène Vesentini et son mari à bord d'un deux roues - et sur la rocade sud de Carcassonne tirent la sonnette d'alarme sur la sécurité routière du département de l'Aude.

Deux drames qui portent le nombre de victimes à 25 depuis le début de l'année. Soit seulement 2 de moins que sur l'ensemble de l'année 2017.

Des raisons qui ont motivé la préfecture de l'Aude à intensifier les contrôles routiers sur le département.

Un renforcement qui se traduira par une présence renforcée des forces de sécurité intérieure sur les routes dans les semaines à venir. 

 


Moins d'accidents, mais plus de gravité


Les chiffres préfectoraux pointent un paradoxe. Le nombre d'accidents (-5.2%) et de blessés (-5.3%) est en baisse par rapport à l'année dernière.

Les 2 roues représentent un lourd tribut, avec 5 accidents mortels ayant engendré 6 tués depuis le début de cette année. 

Moins d’accidents mais une gravité plus forte et davantage de morts constatés.
 



Contrôles renforcés


Les principales causes de cette hécatombe routière sont la consommation d’alcool et de stupéfiants ainsi que la vitesse excessive. 

 



Des comportements qui invitent les forces de police et de gendarmerie à redoubler de vigilance sur les routes.

Pendant la dernière semaine du mois d’août, pas moins de 42 opérations de contrôles ont été effectuées par les forces de sécurité intérieure et plus de 1 500 immobilisations de véhicules ont été enregistrées depuis le début de l'année

Les conséquences d'une augmentation du nombre d'infractions de 17% par rapport à 2017, principalement liées à l'usage des stupéfiants et du téléphone au volant.

 

Sur le même sujet

Aigues-Mortes (30) : images de l'accident

Les + Lus