Castelnaudary : le comité d'entreprise de Spanghero se penche jeudi sur l'avenir des 240 salariés

Un comité d'entreprise de Spanghero se réunira jeudi matin, en présence de l'administrateur judiciaire, pour discuter de l'avenir de l'entreprise fortement compromis par le scandale de la viande de cheval.

Devant chez Spanghero à Castelnaudary le 19 mars 2013
Devant chez Spanghero à Castelnaudary le 19 mars 2013 © Frédéric Guibal / France 3 LR
Ce comité d'entreprise se tiendra la veille de la date limite fixée par l'administrateur judiciaire aux éventuels repreneurs pour déposer un dossier de reprise de tout  ou partie de l'activité. Cette réunion a été confirmée par deux autres sources syndicales au sein de l'entreprise. "Il s'agit de faire le point sur la trésorerie, sur les éventuels repreneurs, sur la procédure", a confirmé le cabinet de l'administrateur judiciaire installé à Toulouse, sans plus de précisions. 
Le 19 avril, le tribunal de commerce de Carcassonne avait placé l'entreprise en liquidation judiciaire avec poursuite d'activité pour trois mois.
Spanghero, propriété de la coopérative basque Lur Berri, revendiquait 360 salariés quand elle a été frappée de plein fouet par le scandale de la viande de cheval. Maintenant qu'elle ne recourt plus aux contractuels ou aux intérimaires faute d'activité, ils ne sont plus que 240.
L'activité actuelle permet de faire travailler environ 80 d'entre eux, selon les représentants syndicaux
.
Spanghero est aux abois depuis qu'elle a été désignée, à la mi-février, comme un responsable primordial du scandale européen de la viande de cheval. Spanghero est surtout spécialisée dans la transformation de viande et la fabrication de plats préparés. Mais c'est dans le cadre de son activité mineure de négoce de viande qu'elle est accusée d'avoir sciemment revendu du cheval à la place de boeuf à des entreprises produisant elles-mêmes des plats cuisinés pour de grandes marques ou de grands distributeurs.

L'entreprise a toujours protesté de sa bonne foi et dit avoir été victime des intermédiaires de la filière. Déchue de ses agréments pendant quatre jours en février, elle espérait remonter a pente après les avoir récupérés, sauf celui concernant le négoce de viande. Mais les efforts pour faire revenir ses clients ont été torpillés le 19 mars par une nouvelle révélation: au cours des inspections menées en février, on avait aussi découvert chez Spanghero 57 tonnes de viande de mouton britannique prohibée.

Les clients de Spanghero se sont détournés de ce fournisseur et la perspective d'un plan social est depuis sur toutes les lèvres.
Spanghero est un poids lourd de l'activité économique dans un département qui accusait fin 2012 un taux de chômage de 13,5% (9,9% en moyenne nationale). Castelnaudary a encaissé fin 2012 l'annonce de la fermeture de son abattoir. Elle vient d'apprendre la fermeture de son commissariat.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viande de cheval alimentation