Conseillère municipale poignardée : l'auteur présumé mis en examen pour "meurtre"

Publié le Mis à jour le

Sarah Wafflard, conseillère municipale de Montlaur, dans l'Aude, a été tuée de cinq coups de couteau samedi dernier. L'auteur présumé, José Antonio Lozano Vargas, a été mis en examen pour "meurtre". Il a expliqué qu'il n'avait pas réussi à obtenir un emploi à cause de la victime, selon le procureur.


José Antonio Lozano Vargas s'est présenté de lui-même à la gendarmerie de Trèbes, samedi dernier. Il était "assez serein" et il "revendique pleinement le meurtre", selon David Chamartz, procureur de la République de Narbonne. 

"Un job refusé"


L'auteur présumé a expliqué aux enquêteurs qu'il pensait avoir un emploi dans la viticulture mais qu'il ne l'a finalement pas obtenu. "Il s'est persuadé que Sarah Wafflard était à l'origine de ce refus. Elle lui a fait du mal donc pour lui c'était normal qu'il lui en fasse aussi.", poursuit le procureur.

Aucun élément ne permet de corroborer cette thèse", selon David Chamartz. 



 

durée de la vidéo: 01 min 06
Aude : une conseillère municipale de Montlaur poignardée à mort en pleine rue


Mis en examen pour "meurtre"


L'auteur présumé a été vu par un psychiatre qui a indiqué que "son discernement est en partie altéré mais que ce dernier est responsable de ses actes". 
Le suspect a été déféré ce matin devant un juge d'instruction du pôle criminel de Narbonne avant d'être mis en examen pour "meurtre". Il va être incarcéré à la maison d'arrêt de Carcassonne.

L'autopsie de la victime sera pratiquée mardi, elle devrait confirmer la mort de cette conseillère municipale de Montlaur, après avoir reçu 5 coups de couteau samedi dernier devant la mairie de Montlaur.