Journées du Patrimoine : la ville de Carcassonne s'adapte à la crise du coronavirus et ouvre au public des lieux inédits

Les Journées du Patrimoine de ce week-end auront lieu dans des conditions inédites en raison de la crise du coronavirus. Si certains bâtiments de l'Etat seront fermés, à Carcassonne, dans l’Aude, la municipalité mise sur la découverte de lieux originaux, en plus de la cité médiévale.

L'école Jean-Jaurès est ouverte au public lors des Journées du Patrimoine du 19 et 20 septembre 2020.
L'école Jean-Jaurès est ouverte au public lors des Journées du Patrimoine du 19 et 20 septembre 2020. © Mairie de Carcassonne.
Les Journées européennes du Patrimoine, créées en 1984 par le ministère de la Culture, débuteront le 19 septembre dans toute la France. Cette année, bon nombre d’entre elles ont été annulées mais certaines villes résistent en Occitanie, à l’image de Carcassonne, dans l’Aude.

S’adapter à la crise sanitaire

Pour Jean-Louis Bès, chargé des affaires culturelles à la ville de Carcassonne, le programme "n’a pas été revu à la baisse".

Il est toujours aussi riche mais avec une vigilance accrue.

En effet, le port du masque est obligatoire et les visites sont régulées, c'est-à-dire que les jauges de visiteurs sont réduites.

La cité médiévale sous surveillance

La célèbre cité de Carcassonne sera accessible au public sous certaines conditions. Sur le site dédié de l’office de tourisme, les mesures sont claires :

La crise sanitaire impose un groupe (masqué) d’un maximum de 19 personnes.

Pour suivre cette visite guidée et gratuite, les réservations sont d’ailleurs vivement conseillées.

Plus de lieux, moins de rassemblements

Au-delà de la cité médiévale et de la Bastide Saint-Louis, "nous avons voulu mettre l’accent sur des lieux peu connus du grand public et originaux" confie Jean-Louis Bès.

Nous avons rajouté des lieux qui permettent en même temps de faire découvrir un nouveau patrimoine aux Carcassonnais et visiteurs, et d’éviter que le public se rassemble dans les quelques lieux les plus célèbres de la ville.

L’Art Décoratif est à l’honneur

Cette année, la municipalité mise sur l’architecture "Art Déco", un mouvement né dans les années 1910 avec plusieurs caractéristiques bien précises telles que le refus des angles droit ou encore l’utilisation de matériaux disparates ou l’utilisation de motifs floraux.

A Carcassonne, l’école Jean Jaurès et le théâtre Jean-Alary sont représentatifs de ce mouvement architectural.
Le théâtre Jean-Alary situé à Carcassonne, dans l'Aude.
Le théâtre Jean-Alary situé à Carcassonne, dans l'Aude. © Mairie de Carcassonne.

Au total, une vingtaine de bâtiments et lieux exceptionnels seront accessibles au public, parmi eux :Plusieurs milliers de visiteurs sont attendus à Carcassonne. En Occitanie, il est possible de visiter plus de 1 500 sites autour du thème national "patrimoine et éducation : apprendre pour la vie !" mais dans certains départements, les préfectures ont décidé d’interdire l’accueil du public dans les bâtiments de l’Etat en raison de la crise du coronavirus.

Les préfectures fermées

Dans l’Hérault, la nouvelle est tombée le mardi 15 septembre.

Le préfet de l’Hérault a pris la décision (…) d’interdire l’accueil du public dans les bâtiments de l’Etat à l’occasion des journées européennes du patrimoine.

"Depuis plusieurs semaines, le département de l’Hérault enregistre une forte progression de la circulation du virus (…)" peut-on lire dans le communiqué publié par le représentant de l'Etat.

La préfecture des Pyrénées-Orientales restera également fermée, tout comme celle de la Lozère.

Dans le Gard, une journée déjà complète et une visite virtuelle

Dans le Gard, le bâtiment de l’Etat sera ouvert uniquement le 19 septembre dans des conditions strictes : 10 personnes par groupe au lieu de 35 habituellement avec obligation du port du masque.

Les 5 visites prévues sont déjà complètes et pour ceux qui n’ont pas pu réserver à temps, la préfecture annonce une visite virtuelle de la préfecture sur les réseaux sociaux le vendredi 18 septembre accompagnée d’une surprise, en collaboration avec les pompiers du Gard.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
journées du patrimoine culture patrimoine famille société coronavirus/covid-19 santé