Label "Villages d'avenir" : 15 communes de l'Aude vont recevoir le soutien technique de l'Etat pour développer la ruralité

Les lauréats du label "Villages d'avenir" sont désormais connus pour chaque département. Dans l'Aude, 15 communes ont été retenues parmi les 88 candidates. Elles recevront le soutien d'un chargé de mission pour réaliser des projets pour renforcer leur attractivité. Exemple à Fanjeaux en Lauragais, entre Carcassonne et Castelnaudary.

Le maire de Fanjeaux est satisfait, il a obtenu le label "Villages d'avenir" avec à la clef, un conseiller unique pour suivre et aider la réalisation des projets de la commune pour trois ans.

C'est un nouveau programme d'ingénierie proposé par l’Agence nationale de la cohésion des territoires et articulé par l'Etat.

Rénover l'école, construire une maison de santé...

Parmi les projets de Fanjeaux, l'isolation de l'établissement scolaire du village.

Il va falloir isoler le plancher, revoir l'isolation. On a une chaudière au fioul mais après on passera peut-être à la pompe à chaleur.

Aurélien Passemar, maire (SE) de Fanjeaux dans l'Aude.

À ses côtés, Luc Gross. Pendant 3 ans, le chargé de mission de la préfecture de l'Aude va accompagner les 15 communes labellisées "Villages d'avenir" dans le département. (*Voir la liste en fin d'article).

"Je ne suis pas un spécialiste en tout. Mais on travaillera avec nos partenaires et avec les services de l'Etat. L'avantage pour les municipalités, c'est que je sers de guichet unique et je centralise questions et réponse" explique Luc Gross, chargé de mission "Villages d'avenir" à la préfecture de l'Aude.

Autre projet, une maison de santé devrait être construite bientôt à Fanjeaux.

"Nous voulons ancrer tous les professionnels de santé qui sont actuellement éclatés sur notre territoire en un même lieu. Et surtout, on veut les garder" affirme le maire.

Un soutien à la ruralité

Villages d'avenir ne propose pas un soutien financier mais une expertise technique auprès des petites communes de moins de 3.500 habitants.

Pour une commune de 1.000 habitants, comme la nôtre, c'est vraiment un plus. On n'a pas les services techniques pour nous soutenir dans nos projets comme dans les villes. Les élus font au mieux pour monter les projets, là on aura une aide précieuse.

Aurelien Passemar, maire (SE) de Fanjeaux.

Santé, environnement, éducation ou patrimoine, les projets sont tous censés donner un nouveau souffle à la ruralité.

"C'est vraiment appuyer les maires dans leurs efforts pour faire vivre leur commune. Donner de la dynamique territoriale et attirer de nouveaux habitants" se félicite Eric Laffargue, sous-préfet de Limoux en charge du dispositif France ruralités.

Dans l'Aude, plus de 60% de la population réside dans une commune de 3.500 habitants ou moins.

(*) Les 15 villages concernés dans l'Aude sont : Alet-les-Bains, Axat, Belvèze-du-Razès, Bize-Minervois, Cabrespine, Fanjeaux, La Fajolle, Lastours, Mouthoumet, Paziols, Rennes-le-Château, Saint-Papoul, Saissac, Salvezines et Talairan.