Cet article date de plus de 7 ans

Nouvelle menace de fermeture du 3e RPIMa de Carcassonne

La dernière alerte, c'était en septembre dernier. Le 3e RPIMa de Carcassonne, régiment de parachutistes d'infanterie de marine, avait échappé de peu à la fermeture. Mais l'état veut faire des économies et la menace refait surface. Les élus locaux sont sur le pied de guerre.

Comme chaque année, à l'occasion des arbitrages du budget de la Défense, la rumeur de la fermeture du 3e RPIMa de Carcassonne refait surface.

Comme chaque année, les élus et politiques locaux sont inquiets et tirent la sonnette d'alarme. Motions et initiatives sont lancées.

Le 3e RPIMa, ce sont : 2.300 personnes, 550 familles, 770 enfants et 30 millions d'euros de soldes, sans compter les investissements et achats de l'Etat. Il est basé à Carcassonne depuis 1962.

Une dissolution du régiment serait une catastrophe économique pour la préfecture de l'Aude.

Le 8 juillet prochain, la maire de Carcassonne sera reçu par le Ministre de la Défense, pour défendre le maintien du 3e RPIMa à Carcassonne.
La décision du gouvernement pourrait être annoncée à la fin de l'été.

durée de la vidéo: 01 min 26
Carcassonne : nouvelle menace de fermeture du 3e RPIMa

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée économie politique