Tempête Gloria : des gros dégâts sur la route entre Gincla et Montfort-sur-Boulzane

A Gincla, dans l'Aude, la départementale 22 a subi de gros dégâts après le passage de la tempête Gloria. Elle est complètement coupée à la circulation - 5 février 2020 / © FTV - F.Guibal
A Gincla, dans l'Aude, la départementale 22 a subi de gros dégâts après le passage de la tempête Gloria. Elle est complètement coupée à la circulation - 5 février 2020 / © FTV - F.Guibal

Depuis le passage de la tempête Gloria, dans l'Aude, à la fin du mois de janvier de nombreux dégâts sont à déplorer sur les routes. Sur les hauteurs des Pyrénées-Audoises, entre Gincla et Montfort-sur-Boulzin, la route est impraticable.

Par Joane Mériot

Sur les hauteurs des Pyrénées-Audoises, deux petits villages de moins d’une centaine d’habitants sont toujours impactés par les dégâts de la tempête Gloria : Gincla et Montfort-sur-Boulzane.
 

Route coupée entre Gincla et Montfort-sur-Boulzane


Dans le village de Gincla, les habitants parlent d’une catastrophe naturelle sans précédent :

"Les maisons, par chance n’ont pas été touchées, nous dit Philippe Renon, propriétaire d’une maison familiale à Gincla, mais la route a été complétement arrachée, les champs ont été dévastés, il y a des trous dans la route carrément. En 53 ans d’existence, je n’avais jamais vu ça, c’est une réelle catastrophe."

La route dont il parle, c’est la départementale 22. Les eaux de la Boulzane, le fleuve qui longe cette route, ont gonflé lors de précipitations des 22 et 23 janvier dernier. Des glissements de terrain en amont du village ont rempli la rivière d'arbres et de rochers :

"Lors de la tempête Gloria, l’eau est montée et elle a débordé par-dessus le pont, puis ça a pris le chemin du pont pour descendre des coulées de boues très importantes dans le village, puis les rambardes du pont ont cédé et cela a défoncé le champ qui était en face puis la rivière a repris son cours. Mais c'est la route qui a servi de passage à la rivière. C’est donc pour cela que la route est autant défoncée, nous dit le maire de Gincla Dominique Bruchet. "
 

La départementale 22 coupée entre Gincla et Montfort-sur-Boulzane, dans l'Aude


 

Un village isolé 


Cette départementale 22 a servi pour l'écoulement des eaux, pendant quelques heures. Aujourd’hui elle est coupée à plusieurs endroits, et est notamment impraticable entre Gincla et Montfort-sur-Boulzane. Pour sortir de la vallée, les 70 habitants doivent emprunter un itinéraire, plus long et moins roulant, qui passe par les Pyrénées-Orientales. Ils doivent passer par le village de Rabouillet, Sournia, Saint-Paul-de-Fenouillet pour rejoindre Quillan.

 


Les habitants sont donc obligés de passer par les Pyrénées-Orientales, au moins jusqu'à vendredi assure la mairie de Montfort-sur-Boulzane. Après, seulement des véhicules légers pourront rejoindre Gincla par la départementale 22.

Mais ce chemin, les habitants le considèrent comme dangereux car très sinueux et très étroit, en plus il rallonge le trajet pour rejoindre Quillan, de près d'1h00 : 

Pour deux ou trois jours ça va, mais là ça peut durer plus au moins trois mois, pour l’instant nous ne sommes pas réapprovisionner, nous n’avons rien. Pour faire les courses désormais on va à Saint-Paul où à Quillan et il nous faut une heure de plus de route, confie un habitant de Montfort-sur-Boulzane.

 

Des mois de travaux 



Les travaux seront longs. Il faut refaire la route et vider l'embacle et il y en a pour des mois. Alors les collectivités se sont organisées pour ouvrir une route provisoire.

Pour refaire tout ça, ça va être très long, ce sont des travaux qui peuvent s’échelonner sur trois mois. Et puis visiblement nous ne sommes pas les seuls à être impactés dans le département. Et c’est vrai que les petits villages sont un peu moins prioritaires que les grandes villes. On devrait d'ailleurs rouvrir d'ici peu l'ancienne route de Montfort, celle des charettes, c'est une route qui servait pour les charettes avant en fait. 

En attendant l'ouverture de cette route provisoire, espérée dans la semaine, les 5 élèves de Montfort qui se rendent normalement dans une école plus bas dans la vallée, sont accueillis par un groupe scolaire des Pyrénées-Orientales.

Notre équipe de journalistes Alexandre Grellier et Frédéric Guibal sont allés à la rencontre de ces villageois, voici leur reportage : 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus