Un promoteur immobilier accusé d'escroquerie par 27 propriétaires audois

Publié le Mis à jour le

27 plaignants assignaient, ce lundi matin, en justice, un promoteur immobilier, devant le tribunal de grande instance de Carcassonne. Ces copropriétaires estiment qu'Akerys les a trompé, en leur vendant un appartement en défiscalisation, grâce à une publicité mensongère. Délibéré le 15 janvier 2016.


27 copropriétaires, après des années de galère financière, étaient au tribunal de Carcassonne, ce lundi matin. Ils accusent le promoteur immobilier Akerys d'escroquerie et de publicité mensongère. L'affaire remonte à plus de 10 ans.

Ces 27 propriétaires ont acheté des appartements dans la résidence Nina Simone à Berriac, près de Carcassonne. Ils voulaient réaliser un opération de défiscalisation immobilière, dans le cadre de la loi De Robien.

Beaucoup de ces investisseurs particuliers ne sont pas de la région et ont acheté sur plan et d'après les prospectus leur vantant des biens faciles à louer et surtout idéalement situés dans un village calme proche de Carcassonne.
Dans les faits, certains appartements n'ont jamais pu être loué depuis 2005, car ils ne correspondent pas à la demande et de plus, le marché carcassonnais est saturé.

durée de la vidéo: 02 min 09
Berriac (11) : 27 propriétaires d'une résidence assignent un promoteur pour escroquerie ©F3 LR

Par ce procès, les plaignants demandent à la justice, l'annulation de la vente et le remboursement des sommes engagées.

Ce cas audois n'est pas exceptionnel et plusieurs procès ont déjà eu lieu en France. D'autres sont en cours.

Le jugement de cette affaire de Berriac est mis en délibéré au 15 janvier 2016.

durée de la vidéo: 01 min 01
Carcassonne : le promoteur immobilier Akerys devant la justice pour escroquerie ©F3 LR