• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Viande de cheval : Spanghero va porter plainte à Castelnaudary contre son fournisseur de viande roumain

Entrée de la société Spanghero à Castelnaudary en 2000 / © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Entrée de la société Spanghero à Castelnaudary en 2000 / © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Suite à la découverte en Angleterre dans des lasagnes surgelées Findus réputées au boeuf, de viande de cheval, les différents acteurs réagissent. Spanghero à Castelnaudary annonce qu'il porte plainte contre son fournisseur roumain. Les Roumains répondent que les Français savaient.

Par Laurence Creusot

L'affaire des lasagnes à la viande de cheval découvertes en Angleterre se transforme en véritable polémique à l'échelle européenne.

Findus et Spanghero porteront plainte
Le groupe agroalimentaire Findus se dit  "trompé" et a annoncé le dépôt d'une plainte contre X par sa filiale en France à la suite de la découverte de viande de cheval dans des produits commercialisés sous sa marque, censés contenir uniquement du boeuf.
De son côté Spanghero à Castelnaudary dans l'Aude, le fournisseur français de la viande pour ces lasagnes Findus, a affirmé samedi qu'il poursuivrait le producteur roumain auprès duquel il s'était approvisionné.

La réaction chez Spanghero
"Nous avons acheté de la viande de boeuf origine Europe et nous l'avons revendue. S'il s'agissait bien de cheval, nous allons nous retourner contre le fournisseur roumain", a déclaré à l'AFP Barthélémy Aguerre, président de Spanghero, joint par téléphone.
"Ces derniers jours, nous avons eu des contrôles de la répression des fraudes. La viande était bien étiquettée boeuf", a-t-il assuré. Ce sont des pièces découpées dans la masse. On ne déballe pas", s'est-il défendu. C'est écrit viande de boeuf et on renvoie", a-t-il insisté.
Le président de Spanghero n'a pas livré le nom du fournisseur roumain, assurant qu'il ne l'avait pas sur lui.
"Nous n'avons pas acheté ni vendu de la viande de cheval", a-t-il insisté.

La réaction de Findus
"On nous certifiait avoir de la viande de boeuf française dans nos recettes. En réalité on nous a fourni de la viande de cheval roumaine. Nous avons été trompés", a déclaré le directeur général de Findus France Matthieu Lambeaux dans un communiqué.
"Il y a deux victimes dans cette affaire: Findus et le consommateur. Nous porterons plainte contre X dès lundi", a-t-il annoncé.

Pour les Roumains les Français savaient
A Bucarest le représentant de l'industrie alimentaire réagit.
"Je suis sûr que l'importateur savait que ce n'était pas du boeuf, car le cheval a un goût, une couleur et une texture particuliers", a estimé Sorin Minea.
Selon lui, il existe en Roumanie trois abattoirs qui abattent des chevaux et exportent la viande vers des pays de l'UE, notamment la France et l'Italie.
"C'est une opération légale qui se fait selon les normes en vigueur", a-t-il souligné. M. Minea a précisé que les importateurs font généralement des analyses pour vérifier la qualité de la viande.
"Mais afin de déterminer le type de viande, il faut effectuer une analyse spécifique, et cela se fait uniquement si on a une suspicion particulière", a-t-il expliqué.

Le cheval viande taboue en Angleterre
La découverte de viande de cheval dans des lasagnes censées être au boeuf a provoqué un scandale au Royaume-Uni - où le cheval est vénéré et sa consommation taboue - et entraîné le retrait vendredi des produits incriminés en France et en Suède.
La viande de cheval trouvée en importantes quantités au Royaume-Uni (voire à hauteur de 100%) dans les lasagnes de la marque de produits surgelés Findus était d'origine roumaine, a indiqué l'entreprise française Comigel, qui distribue ses articles dans 16 pays.
Dans un premier temps, elle avait été présentée comme étant d'origine française par les autorités sanitaires du Luxembourg, où ces plats ont été préparés.

La réaction de José Bové le député vert européen parle de mafia de la viande au micro de France Info



A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus