Lasagnes au cheval : la viande venait de Roumanie et était traitée chez Spanghero à Castelnaudary

Le fournisseur de la viande de cheval utilisée pour réaliser les lasagnes surgelés est l'entreprise Spanghero de Castelnaudary dans l'Aude. Mais la matière première venait de Roumanie. Le scandale arrive de Grande Bretagne.

Chaîne de fabrication de steaks hachés chez Spanghero à Castelnaudary en 2010
Chaîne de fabrication de steaks hachés chez Spanghero à Castelnaudary en 2010 © REMY GABALDA / AFP
La viande de cheval utilisée pour garnir des lasagnes censées être au boeuf et dont la découverte a provoqué un scandale au Royaume-Uni venait
d'un producteur roumain, a expliqué à l'AFP le président de la société Comigel, qui produit les plats incriminés.
Comigel pensait qu'il s'agissait de viande d'origine française mais la PME française a appris en enquêtant auprès de son fournisseur qu'elle venait en fait de Roumanie, a assuré son président, Erick Lehagre.

"Il y a huit jours, nous nous sommes rendus compte qu'il y avait un problème, après avoir été alertés par des gens sur le marché britannique", a-t-il expliqué.

"Nous avons identifié le fournisseur en cause: il s'agit de la société Spanghero", basée à Castelnaudary dans l'Aude, a-t-il poursuivi.
"Elle nous a indiqué que la viande venait d'un producteur roumain. On a pu voir qu'elle venait d'abattoirs en Roumanie qui abattaient et découpaient du boeuf et du cheval", a-t-il poursuivi.
Le président de Comigel, dont le siège social est à Metz (Moselle) et l'usine au Luxembourg, indique avoir aussitôt prévenu les autorités des deux pays et avoir retiré les produits incriminés.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viande de cheval consommation alimentation