La Lauragaise de Castelnaudary en redressement judiciaire

Le tribunal de commerce de Perpignan / © France3 LR / Frédéric Guibal
Le tribunal de commerce de Perpignan / © France3 LR / Frédéric Guibal

L'entreprise de Laurent Spanghero a 6 mois pour trouver un repreneur. Le tribunal de commerce de Perpignan a prononcé ce matin la mise en redressement judiciaire de l'entreprise touchée par le scandale de la viande de cheval.

Par Laurence Creusot

Le tribunal de commerce de Perpignan décidait ce matin du sort de l'entreprise de plats cuisinées de Castelnaudary, propriétée de Laurent Spanghero et de sa centaine de salariés.
La Lauragaise est placée en redressement judiciaire. Elle bénéficie d'un délai d'observation de 6 mois.
Un administrateur judiciaire a été nommé.
L'activité de l'entreprise est donc préservée.
Une nouvelle audience en décembre décidera de la poursuite éventuelle de cette période d'observation si un repreneur n'est pas trouvé d'ici là.

Laurent Spanghero a défendu sa demande devant le tribunal.

"Nous sommes en contact avec un repreneur depuis trois mois. Les conditions n'étaient pas réunies et, depuis quelques jours, elle le sont", a-t-il déclaré sans révéler le nom de cet investisseur.

Les banques accepteraient que cet investisseur reprenne à des conditions plus favorables que celles faites à Laurent Spanghero le crédit-bail
qui lui avait servi à reprendre les rênes de l'entreprise en juillet 2013" a-t-il expliqué.

La lauragaise ex-Spanghero en redressement judiciaire
Un répit de six mois Reportage Jean-Pierre Laval et Frédéric Guibal


L'entreprise qui revendiquait alors 360 salariés s'est retrouvée accusée d'avoir trompé ses clients en revendant sciemment de la viande chevaline pour du boeuf. La viande avait servi à la préparation de millions de plats cuisinés, comme des lasagnes, pour des marques comme Findus ou la grande distribution.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus