Incendie du péage de Narbonne : prison requise contre 27 des 31 prévenus

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Luxey .

Des peines de prison ferme ont été requises au procès des 31 personnes suspectées d'avoir incendié le péage de Narbonne Sud il y a un, au plus fort du mouvement des Gilets Jaunes. 27 des prévenus sont concernés.

Ce 17 décembre, le réquisitoire est tombé au procès de l'incendie de la barrière de péage et des loaux de la gendarmerie d'autoroute de Narbonne Sud. Pour 27 des 31 prévenus, le Parquet a requis des peines de prison ferme.



Sursis requis pour 4 prévenus



Les faits se sont produits il y a un an, début décembre 2018, au plus fort du mouvement des Gilets Jaunes. Pour les 4 prévenus restant, des peines de prison avec sursis ont été demandées.

 

5 ans ferme requis contre le suspect principal 



La plus lourde des peines requises l'a été à l'encontre de Kevin, 29 ans : il encourt six ans de prison, dont un avec sursis, assorti d'un mandat de dépôt à l'audience. Le Parquet le considère en effet comme le conducteur de l'engin qui a servi à projeter un véhicule en flammes contre la barrière de péage.



11 demandes de mandats de dépôt



En tout, la procureure de la République de Narbonne Marie-Agnès Joly a requis en tout 11 placements sous mandat de dépôt et 2 maintiens en détention pour les 2 prévenus qui ne comparaissaient pas libres.

  

Justice pour l'exemple ?



Elle justifie ses demandes par le niveau de violence et la gravité des événements qui ont eu lieu ce soir-là où, selon elle, il y a eu une responsabilité collective de la foule :



La seule présence des uns légitimait les actions des autres.



Jugement en janvier 2020



Elle a toutefois insisté sur la nécessité d'individualiser les peines. De son côté, la défense évoque une "volonté de faire un exemple". Le jugement a été mis en délibéré en janvier 2020.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité