Intempéries dans l'Aude : 150 personnes évacuées à Cenne-Monestiés car le barrage a atteint sa cote d'alerte

Aude : le barrage de Cenne-Monestiés entre Carcassonne et Castelnaudary devenu dangereux a besoin d'être consolidé. Il a été construit en 1883 - janvier 2019. / © F3 LR F.Guibal
Aude : le barrage de Cenne-Monestiés entre Carcassonne et Castelnaudary devenu dangereux a besoin d'être consolidé. Il a été construit en 1883 - janvier 2019. / © F3 LR F.Guibal

La pluie continue qui s'abat sur l'ouest de l'Aude, entre Castelnaudary et Carcassonne depuis 24 heures fait monter le niveau des cours d'eau. Le département est d'ailleurs en alerte jaune aux crues. Ce midi, des évacuations préventives ont eu lieu à Cenne-Monestiés à cause du barrage sur le Lampy.

Par Fabrice Dubault


Il pleut fort et sans discontinuer sur une bonne partie de l’Aude depuis 24 heures, notamment entre Le Lauragais et Carcassonne. Une situation attendue, puisque Météo France avait placé le département en vigilance jaune pluie et inondation.

Plusieurs rivières ont fortement grossi comme le Fresquel qui est passé de 0.50 mètre à 3.20 mètres en 12 heures et le Lampy qui a multiplié son débit par 5 en une journée.
Mais les inquiétudes venaient ce lundi midi du barrage de Cenne-Monestiés. L'ouvrage de 1883 est en travaux de consolidation depuis les fortes inondations d'octobre 2018 qui ont fragilisé ses fondations. En cas de rupture du barrage, ce sont trois villages en aval et plusieurs centaines de personnes qui seraient menacés par les eaux du Lampy.
 

150 évacuations par mesure de précaution


Le barrage de Cenne-Monestiés est en travaux, mais des travaux perturbés par le confinement. Ils visent à consolider les tirants en acier dans les fondations du barrage.

Pendant la durée des travaux, la retenue perd une partie de sa capacité à évacuer l’eau. Et c'est là tout le problème.

Du coup, pendant la durée de l’épisode pluvieux, le barrage s’est rempli plus vite qu’il ne s’est vidé. L'eau s'accumulant, il a atteint sa cote d’alerte ce lundi matin à 8h30 et la balise d'évacuation à 11h30.
150 personnes ont donc été évacués de façon préventive, en application stricte du plan communal de sauvegarde provisoire qui vaut pendant la durée des travaux.
Ces habitants évacués ont été relogés chez des proches et de la famille en attendant que le niveau redescende.

Le maire, Jean-Louis Pouytes, a prévenu ses homologues des villages en aval : Raissac-sur-Lampy, Saint-Martin-le-Vieil et Alzonne.
 


Les pompiers ont dû secourir des riverains et des animaux


Le niveau de certains cours d’eau commençant à monter, des habitants se sont faits surprendre.

A Pezens, en bas du village, environ 100 personnes évacuées à cause de la montée rapide du Fresquel.

A Alzonne, les pompiers sont intervenus pour aller chercher une femme qui s’était faite piéger chez elle avec ses chats et ses chiens.

A Montolieu, 6 personnes ont été évacuées ainsi que 2 chevaux. Ils avaient été piégés au niveau d’une serre sur une exploitation agricole.

A Raissac-sur-Lampy, 6 personnes habitant des maisons au bord de l’eau et ne possédant pas d’étage, ont été invitées par les pompiers à aller se réfugier chez des proches pour les prochains jours. Une maison a été partiellement inondée par quelques centimètres d’eau.
8 autres personnes n’ont pas été évacuées car leurs habitations possèdent des étages.

Les routes RD.35, RD.48 et RD.138 sont fermées. Et la RD.6113 est dangereuse vers Pezens.
 

Sur le même sujet

Les + Lus