L'abattage de 2.200 platanes malades commence lundi sur le Canal du Midi

Le chancre coloré, la maladie qui tue les platanes, sévit sur les bords du Canal du Midi. Seule solution : abattre les arbres touchés. 2.200 platanes vont être détruits à partir de lundi, sur une trentaine de communes de l'Aude, pour limiter la propagation de l'épidémie.


Une seconde campagne d'abattage de 2.200 platanes malades du chancre coloré commencera, lundi, aux abords du Canal du Midi. Une trentaine de communes sont concernées, majoritairement dans l'Aude.

Les foyers malades peuvent être constitués de deux ou plusieurs arbres contaminés. Le chantier devrait s'achever le 17 novembre.

Le canal, qui relie Toulouse à la Méditerranée depuis le XVIIe siècle, est bordé de 42.000 platanes. Environ 13.850 d'entre eux ont été abattus depuis 2006 en raison de ce champignon très contagieux, qui résiste à tout traitement et tue un arbre en trois à sept ans.

Plusieurs espèces seront replantées


Les arbres, qui seront abattus et brûlés sur place pour éviter la propagation du champignon, seront remplacés.

Une campagne de "restauration des plantations qui vise à reconstituer le paysage ombragé du Canal du Midi" sera lancée à l'hiver 2015-2016, assure l'organisme Voies Navigables de France, en charge de l'abattage.

Mais les arbres replantés appartiendront à différentes espèces, pour ne pas risquer une autre épidémie. Parmi les 2.500 arbres à planter, se trouveront des pins d'Alep, des peupliers, des chênes chevelus.

Les travaux de construction de l'ouvrage avaient été lancés par Colbert, dès 1666, sous le règne de Louis XIV. Le Canal du Midi a été inscrit en 1996 au patrimoine mondial de l'Unesco.

Reportage F3 LR : J.P.Laval et E.Garibaldi