• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Narbonne : des gens du voyage et leurs caravanes occupent le parc du domaine de Montplaisir

Environ 250 caravanes occupent le domaine de Montplaisir, à Narbonne. / © Sophie Béchir - France Télévisions
Environ 250 caravanes occupent le domaine de Montplaisir, à Narbonne. / © Sophie Béchir - France Télévisions

Le convoi est arrivé ce dimanche 21 juillet. Entre 250 et 300 caravanes d'évangélistes se sont installées illégalement au domaine de Montplaisir, à Narbonne, dans l'Aude. Précisions.

Par Mary Sohier

Depuis quelques jours, le terrain communal de Narbonne a pris des airs de "camping".  Environ 250 caravanes de la mission évangélique ont posé leurs bagages sur le parc du domaine de Montplaisir. Au total, cela représente plus d'un millier de personnes.

Problème : cette installation est illégale. Mais pour ces gens du voyage, pas question de bouger avant la fin de la semaine, c'est-à-dire ce dimanche 28 juillet.
 

Nous sommes citoyens français depuis 600 ans", argumente David Kaleme, pasteur de la mission "Action grand passage".


Une aire d'accueil à moins de 5 kilomètres

En périphérie de Narbonne, à moins de cinq kilomètres du domaine, une aire d'accueil est mise à leur disposition. Le terrain peut accueillir 120 personnes. Une capacité bien insuffisante pour la communauté : "On a des enfants. En pleine canicule, ce n'est pas faisable pour nous."

Du côté de la mairie de Narbonne, la situation est jugée "inacceptable".
 

Dans un courrier adressé au préfet de l'Aude, la mairie estime que "cette occupation illégale représente un risque avéré pour la salubrité, la sécurité et la tranquilité publique et génère un trouble important à l'ordre public.


En juin 2018, les évangélistes s'étaient installés sur le terrain de l'aérodrome. "L'aérodrome a été dévasté. Il y a eu des dégradations sur le matériel du club. Ce sont des frais qui sont supportés, in fine, par le contribuable", raconte Bertrand Malquier, 1er adjoint au maire de Narbonne délégué à la sécurité 

D'après un arrêté préfectoral, les évangélistes ont jusqu'à ce mercredi soir, 18 heures, pour quitter les lieux.  
 

Sur le même sujet

Infos routes à la frontière espagnole sur l'A9

Les + Lus