• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Narbonne : un homme d'une trentaine d'années abattu sur un parking du centre-ville

Narbonne (Aude) - L'homme âgé d'une trentaine d'années a été retrouvé mort près du parking de Bourg - 19 juillet 2019 / © DR
Narbonne (Aude) - L'homme âgé d'une trentaine d'années a été retrouvé mort près du parking de Bourg - 19 juillet 2019 / © DR

Un homme de 34 ans a été tué cette nuit par balles dans le centre-ville de Narbonne. Il s’agirait d’un homicide volontaire selon des sources proches de l'enquête. La victime de nationalité tunisienne était connue de la police pour vols.

Par Camille Nowak

Ce vendredi matin aux alentours de 3h50, un homicide est signalé à Narbonne, dans l'Aude. Ce sont les riverains qui ayant entendu les coups de feu ont appelé les secours.

Un homme de 34 ans est retrouvé gravement blessé par balles sur le parking de Bourg, situé dans le centre ville. La victime a été atteinte au niveau du thorax et de l'aine. Son pouls est très faible à l'arrivée des pompiers et du SMUR 11 et malgré un massage cardiaque de 10 minutes, la victime est décédée.

L'homme était connu des services de police.
 
Narbonne : un homme d'une trentaine d'années abattu sur un parking du centre-ville
Un homme de 34 ans a été tué cette nuit par balles dans le centre-ville de Narbonne. Il s’agirait d’un homicide volontaire selon des sources proches de l'enquête. La victime de nationalité tunisienne était connue de la police pour vols. - F3 LR : C.Plichart et C.Métairon

Selon, nos sources, deux coups de feu auraient été tirés. Par ailleurs, une cartouche de chasse a été retrouvée sur les lieux du meurtre.
 
Narbonne (Aude) - l'emplacement des cartouches retrouvées sur le lieu du meurtre, matérialisé par la police technique et scientifique- 19 juillet 2019. / © F3 LR C.Plichart.
Narbonne (Aude) - l'emplacement des cartouches retrouvées sur le lieu du meurtre, matérialisé par la police technique et scientifique- 19 juillet 2019. / © F3 LR C.Plichart.


Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cet acte. Elle est confiée à l'antenne de la police judiciaire de Perpignan.
 

L'inquiétude des policiers face à l'usage des armes à feu


Quelques jours après la fusillade dans le quartier de La Devèze à Béziers, cette nouvelle affaire "ravive l'inquiétude des policiers sur la banalisation de l'usage des armes à feu", confie David Leyraud, adjoint du syndicat de police Alliance Occitanie. 
 

Sur le même sujet

Pyrénées-Orientales : un vaste trafic de drogue et de migrants démantelé

Les + Lus