Les Anti-nucléaires audois appellent à la mobilisation cet après-midi à Narbonne

le blocage d'un camion chargé d'uranium à la sortie de la Comurhex, le 12 septembre 2013 près de Narbonne.
le blocage d'un camion chargé d'uranium à la sortie de la Comurhex, le 12 septembre 2013 près de Narbonne.

Les anti-nucléaires protestent contre l'interpellation d'une de leurs militants, en septembre dernier lors du blocage d'un camion chargé d'uranium près de la Comurhex. La militante est convoquée au TGI de Narbonne mardi prochain. Par solidarité, 23 participants demandent leur comparution volontaire.

Par Sylvie Bonnet



Ils se sont donnés rendez-vous à 15h cet après-midi devant la sous-préfecture de Narbonne. Les militants anti-nucléaires de l'Aude se retrouveront ensuite à Armissan, à 5 kms de Narbonne, pour une fête à partir de 18h.
Objectif de cette journée: soutenir une militante interpellée. Les faits remontent à l'automne dernier.


Le 12 septembre 2013, une quarantaine d'Anti-nucléaires bloque un camion chargé d’uranium, à la sortie de l’usine Comurhex Malvési, près de Narbonne. But de leur action: "informer la population sur la dangerosité et la fréquence de ces transports". Une militante, Terry, est interpellée.
Elle est convoquée au Tribunal de Grande Instance de Narbonne le 7 janvier 2014.

23 participants à l'opération coup de poing demandent alors leur comparution volontaire au même titre que la militante, jugeant son interpellation arbitraire.
Les anti-nucléaires audois continueront logiquement leur action mardi prochain devant le Tribunal de Narbonne.






Sur le même sujet

Les images des manifestations à Barcelone

Les + Lus