Narbonne : la lutte contre le Covid continue à l'Ehpad Pech Dalcy, où près d'un tiers des résidents ont été contaminés

60 résidents sur 174 ont été atteints par le Covid-19 au centre de gérontologie Pech Dalcy à Narbonne et 6 sont décédés des suites de la maladie. Si le personnel prend les précautions nécessaires pour éviter la propagation de l'épidémie, il peine à comprendre la virulence de la maladie. 
Le centre de gérontologie espère prochainement pouvoir accueillir de nouveau les familles.
Le centre de gérontologie espère prochainement pouvoir accueillir de nouveau les familles. © Frédéric Guibal / France Télévisions.
À l'Ehpad Pech Dalcy de Narbonne, c'est l'heure de faire un peu d'activité sportive. Exit les exercices en groupe : désormais, les résidents doivent pratiquer seuls dans leur chambre.

Sur les 174 pensionnaires que compte l'établissement, 60 ont été touchés par l'épidémie de Covid-19. Six d'entre eux sont décédés des suites de la maladie. Pour le personnel soignant, la lutte contre le virus continue bien que le contexte et les conditions de travail au quotidien restent difficiles.  

Le personnel vit cette situation avec engagement, courage et un peu de culpabilité malheureusement, car on a toujours la crainte de transmettre la maladie.

Valérie Granier, cadre supérieure infirmière au centre de gérontologie Pech Dalcy

Les soignants ne sont d'ailleurs pas épargnés : ils sont une trentaine sur 160 à avoir été contaminés.

Un virus difficile à contenir dans les Ehpad

Malgré des équipements adaptés et le respect des règles d'hygiène, le Covid-19 se répand très rapidement dans les Ehpad. Selon les chiffres de Santé Publique France et de l'ARS, sur les quelque 3700 clusters en cours d'investigation cette semaine en France, près de la moitié se situent dans des maisons de retraite médicalisées.

Pour les médecins, il est parfois difficile de comprendre la dynamique du virus. "Des situations comme celles que l'on vit ici posent question. Dans des établissements formés à l'hygiène, qui ont une grosse culture sanitaire, il y a quand même des contaminations et en très grand nombre", constate le médecin Nicolas Boddet, responsable du pôle vieillissement, autonomie et réadaptation au Centre Hospitalier de Narbonne. 

Pour tenter de contenir l'épidémie, l'Ehpad Pech Dalcy a dû réorganiser ses services. Une aile de l'établissement est désormais dédiée aux résidents considérés comme guéris et une autre est réservée aux personnes demandeuses de soins plus importants.

Impossible de couper le lien social

Pour les gérants du centre pour personnes âgées dépendantes, il est difficile d'isoler tous les pensionnaires sur la durée. Toujours dans le respect des gestes barrières, des activités communes restent nécessaires pour conserver du lien social, estime Richard Barthes, directeur du Centre Hospitalier de Narbonne. 

C'est absolument terrible de considérer qu'on va enfermer toute une population. D'ailleurs partout où ça a été fait, ça n'a pas marché. Le virus est plus malin que nous.

Les efforts du personnel soignant commencent tout doucement à payer : la dernière campagne de tests réalisée a montré un recul de l'épidémie au sein de l'établissement. L'Ehpad narbonnais espère pouvoir accueillir de nouveau les familles prochainement.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société personnes âgées famille social économie génération senior