Risque incendie : "danger exceptionnel" pour les massifs de l'Aude

L'Aude, et plus particulièrement le secteur des Corbières et du littoral, déjà lourdement touché cet été par des feux de forêt, a été classé en "danger exceptionnel" pour les risques incendie. Une première depuis plusieurs années. L'arrêté préfectoral n'a pas de limite, il est fonction de la météo.


Un arrêté préfectoral d'interdiction de circulation totale dans les massifs


L'Aude est classé en danger exceptionnel pour les risques d'incendie. C'est la première fois depuis plusieurs années.
L'arrêté pris par la préfecture est validé pour une durée indéterminée, sous réserve des conditions météo.

Le service départemental d'incendie et de secours de l'Aude, les vigies et les services de l'ONF mettent en garde contre "les risques importants, compte tenu du vent fort et de la température très élevée".


Attention aux comportements à risques


Les pompiers mettent en avant "les mégots de cigarettes, les travaux divers qui peuvent entraîner des étincelles et tout ce qui pourrait déclencher un feu quelconque".
Tous les massifs forestiers, dont l'accès est règlementé par arrêté, sont totalement interdits, a indiqué la préfecture sur son site internet.

L'Aude, et plus particulièrement le secteur des Corbières et du littoral, déjà lourdement touché cet été par des feux de forêt, a été classé en "danger exceptionnel" pour les risques incendie. Une première depuis plusieurs années. L'arrêté préfectoral n'a pas de limite, il est fonction de la météo. ©F3 LR

La température dépasse les 33°C tous les jours depuis fin août dans l'Aude, des températures inhabituellement élevées. Idem dans les Pyrénées-Orientales; où le secteur des Corbières, des Albères et de la Plaine du Roussillon sont soumis depuis vendredi aux mêmes restrictions.

Ce lundi, du vent pouvant atteindre 70km/h était attendu, avec des pointes à 90km/h sur le littoral.

La faible pluviométrie de l'hiver, du printemps et de l'été, conjuguée aux chaleurs durables d'août, ont favorisé les départs de feu cette année.


En juillet, un incendie à Bizanet a détruit plus de 750 hectares et les autouroutes A.61 et A.9 avait dû être coupées à cause des fumées qui génaient la circulation.