Un véhicule utilitaire en surcharge de près de 4 tonnes intercepté par les gendarmes de l'Aude sur l'A9

C'est un fourgon bien trop chargé, écrasé sur ses quatre roues, qui a attiré l'œil des gendarmes. En contrôle sur l'A9, ils ont intercepté cet équipage qui se dirigeait vers l'Espagne. Le véhicule autorisé pour 3,5 tonnes a affiché 7,4 tonnes sur la balance. Le conducteur a écopé d'une lourde amende et son convoi a dû faire une cure d'amaigrissement pour pouvoir repartir.

Vendredi 7 juin 2024, sur l'autoroute A9, dans l'Aude, les militaires du peloton motorisé de Narbonne ont procédé au contrôle d'un bien étrange arrimage. Bien ficelé, mais trop lourd.

Une surcharge très dangereuse

Un véhicule Mercedes Sprinter, immatriculé en Italie, circulait en direction de Perpignan et de l'Espagne. Visiblement, le conducteur avait négligé l'effet de la gravité sur son véhicule puisqu'au pesage, l'ensemble affichait un poids de 7,4 tonnes au lieu des 3,5 tonnes maximum autorisé.

Soit près de 4 tonnes en trop, au total.

La surcharge d'une camionnette produit des effets sur la conduite et surtout le freinage. Elle multiplie le risque d'accident et d’endommagement du véhicule, sans oublier une surconsommation de carburant. Bref, c'est dangereux pour le conducteur en faute et pour les autres automobilistes.

Une grosse amende... au poids

Ce véhicule en infraction a fait l'objet d'une immobilisation immédiate jusqu'à la mise en conformité du chargement. C’est-à-dire une cure drastique d'amaigrissement, donc un déchargement, pour retrouver le poids autorisé.

Son conducteur, lui, a dû acquitter le paiement d'une amende forfaitaire de 135 € par tranche de 500 kg de surcharge, soit 945 euros d'amende.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité