REPLAY « Ô la belle vie » s’invite à Montolieu, village dédié aux livres et aux arts

"Ô la belle vie" s'installe à Montolieu, village des livres et des arts. Quinze librairies et autant de galeries d’art ont investi les ruelles de la cité. Libraires, peintres, graveurs, artisans, tous se côtoient. Une richesse culturelle unique pour un petit village de 850 habitants.

 

 

Sophie Jovillard avec Lionel, libraire à Montolieu
Sophie Jovillard avec Lionel, libraire à Montolieu © Grand angle production / France Télévisions

Revoir l'émission

"Ô la belle vie" à Montolieu dans l'Aude

Dans l’Aude, entre montagne noire, à 20 km au nord-ouest de Carcassonne, le village de Montolieu, trône sur son promontoire. Une cité médiévale partagée entre douceur de vivre et haut lieu de culture. Un endroit charmant, qui a retenu toute l'attention de Sophie Jovillard, dans « Ô la belle vie ».

Les ruelles de Montolieu comptent 15 librairies
Les ruelles de Montolieu comptent 15 librairies © Grand Angle / France Télévisions

Montolieu, village du livre

Montolieu est un village unique de 850 habitants, où fleurissent une quinzaine de librairies et tout autant de galeries d’art. Flâner entre vieilles pierres, livres et œuvres d’art, est un véritable privilège. On y passerait des heures. Un paradis pour les amoureux des bouquins. Ici, tout tourne autour du livre et de ses métiers, comme la gravure, la reliure, la typographie, l’encre ou encore l’imprimerie.

Sophie pousse le portail et pénètre dans le jardin de la maison familiale d'Hélène Etoré Lortholary, présidente du musée des arts et des métiers. Hélène connaît très bien ce village et toute son histoire : "Nous avons des librairies venus d'horizons divers. Des ateliers d'artistes s'agrègent aux librairies et nous avons aujourd'hui, une quinzaine d'ateliers d'artistes".

Traductrice de métier et Montolivaine de naissance, la maison d'Hélène abrite le bureau de son grand-père, l'auteur et académicien, Jean Guehenno.

Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu’il vous faut

Cicéron

En 1991, des maisons anciennes du village ont été transformées en librairies. Un projet de Michel Braibant, relieur et érudit Carcassonnais.

Devantures en bois peintes, parquets de bois vieilli, rayonnages interminables, ici, tout invite à la découverte et à l’émerveillement. Chacun y trouve son compte : livres d’art, sciences humaines, polars, voyage, cuisine, littérature, BD, etc.

Des livres d’occasion, mais aussi des livres neufs ou éditions rares, comme celle que Lionel, un libraire passionné, montre à Sophie : une édition originale des diaboliques de Barbey D’Aurevilly, un des deux textes interdits au XIXème siècle, avec les célèbres « Fleurs du mal » de Baudelaire.

L’art s’invite au village

Depuis près de 10 ans, plus de 32 artistes et artisans se sont installés au village. Si l’héritage de la collectionneuse Franco Cérès nous impressionne, un autre lieu tout autant créateur, contribue au bouillonnement artistique du village : le pôle culturel de la manufacture.

Dans une ancienne usine en friche, des artistes s’affairent. Parmi eux, un jeune créateur fasciné par la peinture, la BD et le street-art : AIRJP Tagman. Inspiré de ses origines malgaches, AIRJP travaille sur une fresque gigantesque où figure un caméleon, animal emblématique de son île natale, Madagascar. L'artiste intègre souvent l'animal dans ses oeuvres. Un animal connu pour ses multiples couleurs et facettes changeantes, devenu presque mythique, car en voie de disparition.

Le moulin à papier de Brousses-et-Villaret

Si Montolieu regorge de trésors, le petit village d’à côté, Brousses-et-Villaret, complète la collection. Il s’agit là d’une histoire familiale et d’un des derniers moulins à papier du Languedoc à être encore en activité. 

La famille d’André Durand est papetière depuis 1820. Aujourd’hui, André reprend le flambeau pour fabriquer du papier à la main et transmettre son savoir, ancestral, mais bien vivant. 

Le papier à démarré au village de Brousse à la fin du XVIIème siècle, en 1690

André Durand

André fabrique toutes sortes de papier avec les plantes de son jardin : ortie, lavande, prêle, feuille d'olivier, pieds de haricots et tant d'autres encore. Il y a encore 4 ans, il utilisait un ingrédient quelque peu surprenant : le crottin…d’éléphant. Aujourd'hui interdit, André l'a remplacé par le crottin de cheval. Tout un programme, pour une qualité de papier exceptionnelle.

"Ô la belle vie" : il était une fois à Montolieu

Une émission présentée par Sophie Jovillard et réalisée par Flo Laval. Une coproduction France 3 Occitanie/Grand Angle Productions

Diffusion le dimanche 31 janvier 2021, à 12h55

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
livres culture artisanat économie art télévision médias vos rendez-vous