Port-Leucate : Christophe Guinot, le Géo Trouvetou écolo de l'ostréiculture

Christophe Guinot, 57 ans, ostréiculteur audois passionné - Archives / © France 3 Occitanie
Christophe Guinot, 57 ans, ostréiculteur audois passionné - Archives / © France 3 Occitanie

A Port-Leucate dans l'Aude, Christophe Guinot ne manque pas d'inventivité pour exploiter au mieux le potentiel de ses huîtres. Sa dernière trouvaille : réutiliser les coquilles pour fournir un nid aux oiseaux migrateurs.

Par Richard Duclos

Christophe Guinot, ostréiculteur à Port-Leucate dans l’Aude, a reçu le 7 juillet dernier le Prix pôle-relais lagunes méditerranéennes 2017. Celui-ci vient récompenser une belle initiative, réalisée conjointement avec le Parc naturel régional de la Narbonnaise.



L’an passé, trois îlots dans les anciens marais salins de Sigean ont été recouverts de coquilles d’huîtres concassées, afin de fournir aux oiseaux migrateurs (comme les sternes, les mouettes ou les avocettes élégantes) un espace protégé pour leur nidification.

9 tonnes de coquilles ont été déposées, raconte Christophe Guinot. Il faut imaginer des petites pyramides, au milieu de l’eau.
 

Des dizaines de couples de sternes naines, pierregarins, et leurs poussins, ont aujourd'hui élu domicile sur ces îlots. Menacés ailleurs, les oiseaux retrouvent là "une sérénité qu’ils ne connaissaient plus depuis trente ans", souligne l’ostréiculteur passionné.

Bon sens


L’idée vient du Parc naturel régional. Sans surprise, Christophe Guinot a dit oui tout de suite, dicté par sa conscience écologique mais aussi son bon sens.

Sans me sentir investi d'une mission suprême, j’ai simplement la conscience de l’endroit dans lequel je travaille, un écosystème sensible, particulier, qu’il faut protéger.


Ces îlots de coquilles d’huîtres sont doublement utiles. Car ils permettent aussi de recycler ces coquilles, plutôt que de les envoyer dans des bennes de déchets, ce qui impliquerait de payer pour leur enfouissement. Ainsi, rien ne se perd.



S’il est fier de son prix, Christophe Guinot, fils et petit-fils d’ostréiculteur, relativise et insiste sur la simplicité de ce qu’il a fait : "Je n’ai rien fait d’extraordinaire. Ce sont des choses faciles à faire !"

Géo Trouvetou


Son espoir : que cette initiative inédite soit "un déclic pour d’autres, l’étincelle qui fera émerger des idées nouvelles, toujours dans le respect de la nature."

En matière d’innovation avec les huîtres, Christophe Guinot n’en est pas à son coup d’essai. A 57 ans, on doit déjà à ce Géo Trouvetou de l’ostréiculture des huîtres en forme de cœur, élevées avec amour pour la Saint-Valentin, ainsi qu’un système d’huître anti-vol pour garder la trace de sa production…


Pour l’instant, l’astucieux Christophe Guinot n’a pas de nouveau projet en cours. Mais, comme il le dit lui-même, "ça peut jaillir d’un moment à l’autre !".

Sur le même sujet

Montpellier : le Camion du coeur, plus qu'un repas, un réconfort

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne