Aveyron : Pierre Soulages vient de recevoir à 101 ans la plus haute distinction décernée par l'empereur du Japon

Au Japon, il est considéré comme Trésor National Vivant. Mardi, dans sa maison à Sète, l'artiste aveyronnais a reçu des mains de l'ambassadeur du Japon en France, l'Ordre du Soleil Levant, Rayons d'or avec rosette, pour sa contribution aux échanges artistiques entre les deux pays.
Sète (Hérault) - Pierre Soulages a reçu des mains de l'ambassadeur du Japon en France, l'Ordre du Soleil Levant, Rayons d'or avec rosette, pour sa contribution aux échanges artistiques entre les deux pays. C'est la plus haute distinction décernée par l'empereur du Japon - juillet 2021.
Sète (Hérault) - Pierre Soulages a reçu des mains de l'ambassadeur du Japon en France, l'Ordre du Soleil Levant, Rayons d'or avec rosette, pour sa contribution aux échanges artistiques entre les deux pays. C'est la plus haute distinction décernée par l'empereur du Japon - juillet 2021. © Ambassade du Japon.

Promise en novembre dernier, la médaille a été remise cette semaine. Il s'agit de l'Ordre du Soleil Levant, Rayons d'or avec rosette. Elle couronne une longue histoire d'amour entre le Japon et Pierre Soulages, aujourd'hui centenaire. Une histoire qui remonte à plus de soixante ans.

C'est en 1958 que l'artiste aveyronnais, qu'on n'appelle pas encore le maître de l'Outrenoir, entreprend son premier voyage au Japon en compagnie de son épouse Colette. Il y est invité dans le cadre de la Biennale internationale de Tokyo avec leur ami le peintre Zao Wou-Ki. C'est une révélation.
Le peintre a déjà connu à Paris Toshimitsu Imai, Hisaô Domotô et son épouse Mami Môri, Kumi Sugai. Mais sur place, il découvre tous les artistes majeurs de sa génération. Pris de passion pour le pays, Pierre Soulages va y demeurer six mois. Il apprécie ses valeurs, son art de vivre, ses signes, sa subtile calligraphie au pinceau.

Pour Pierre Soulages, le Japon revêt une signification particulière. Il admire la simplicité, la pondération, les traditions populaires qui y perdurent et la perfection d'un artisanat souvent proche de l'art pur.

Benoît Decron, conservateur du musée Soulages de Rodez

Pierre Soulages dans son musée à Rodez le 11 avril 2014.
Pierre Soulages dans son musée à Rodez le 11 avril 2014. © Richard BRUNEL/MaxPPP

Il y a tout juste un an, Pierre Soulages avait offert au musée de Rodez le vase qu'il avait réalisé en 2000 à la demande du président Jacques Chirac pour servir de trophée à une compétition de sumos au Japon. Créée pour la Manufacture nationale de Sèvres, l'oeuvre, réalisée en porcelaine et or 24 carats, est exposée à Rodez en juillet 2020.

Rodez - Le vase de Sèvres de Pierre Soulages est exposé au musée Soulages - archives
Rodez - Le vase de Sèvres de Pierre Soulages est exposé au musée Soulages - archives © C.Alet/FTV

L'histoire d'amour avec le Japon se poursuit. L'année prochaine, le musée Soulages participera à une exposition à Kobé, capitale de la préfecture de Hyogo dans la région du Kansa au Japon, avec un prêt d'oeuvres de différentes natures issues de ses réserves et collections.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musée culture hommage société peinture art