Aveyron : des feux allumés sur les sommets pour signaler la détresse des éleveurs face aux loups

En juin 2019 en Lozère, des loups ont été pris par des pièges-photos à sangliers. / © FTV
En juin 2019 en Lozère, des loups ont été pris par des pièges-photos à sangliers. / © FTV

En Aveyron, les éleveurs vont allumer cette nuit du 13 septembre des feux sur les sommets de l'Aubrac et du Larzac. Une manifestation symbolique pour dire leur crainte de voir leur activité disparaître au fur et à mesure que le loup se développe sur leurs territoires. 

Par Nathalie Fournis

Allumer des feux au sommet des collines pour dire "on est là et vivants".
Voici le message que souhaitent faire passer les associations d'éleveurs et d'agriculteurs aux pouvoirs publics pour signaler le danger que représente le loup.
FDSEA (Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles) et Jeunes Agriculteurs (JA) de l'Aveyron ont répondu pour la deuxième année consécutive à l'appel de l'Union pour la Sauvegarde des Activités Pastorales et Rurales (USAPR).
Cette association savoyarde milite pour la protection des territoires prédatés par le loups.

Des feux sur les collines

A la nuit tombée, des feux vont s'allumer sur les collines de l'Aubrac et du Larzac.
  • A Laguiole au nord, au  lieu-dit Oustrac
  • pour le sud à Sainte Eulalie de Cernon au « croisement des quatre routes » (D23 et D7).
Dans le département des Hautes-Pyrénées (65) pourtant pas touché par les attaques du loup, la Coordination Rurale se mobilise dans les vilages de Lassales, Burg et Julos où les éleveurs vont allumer des bougies. 

Les territoires sont surtout ceux où l'élevage a été impacté par la présence du loup, mais pas uniquement :
l'appel a retenti dans plusieurs départements en France comme les Vosges, les Alpes, le Cantal et aussi chez nos voisins Autrichiens. 

Selon la Fdsea de l'Aveyron, le loup serait responsable de la mort d'environ 150 bêtes (brebis et bovins) en 2018, alors

"il faut attirer l'attention des pouvoirs publics et sensibiliser la population aux problèmes des éleveurs. Il s'agit de montrer notre solidarité".

500 loups en France

Actuellement 40 départements seraient concernés par la prédation du carnivore. La population de loups se porte bien sur notre territoire.
L'espèce est protégée par la convention de Berne, ne connait pas de prédateur et ne craint pas l'homme.

Environ 500 individus seraient présents en France avec une croissance de 15 à 20 % par an : ce développement inquiète les bergers et les éleveurs.


 

Sur le même sujet

Les + Lus