Attaques de loups : colère des éleveurs de brebis qui manifestent à Millau

Publié le
Écrit par Marie Martin
Des carcasses de brebis exposées pour alerter l'opinion publique.
Des carcasses de brebis exposées pour alerter l'opinion publique. © Philippe Hoarau/FTV

Les éleveurs de brebis manifestent ce vendredi 17 décembre à Millau. Ils protestent contre les nombreuses attaques d'animaux qu'ils imputent aux loups. 80 brebis auraient été tuées depuis la mi-septembre.

Les élevages de plein air sont menacés par le loup et par sa surprotection. Voilà le message porté par les éleveurs de brebis, ce vendredi, à Millau.  Ils ont manifesté dans les rues de la ville avec des carcasses de brebis attaquées : 80 auraient été tuées, selon eux, depuis le 15 septembre, sur les causses du Larzac.

"On a la preuve qu'on a deux loups qui circulent sur le plateau", explique Jean-Christophe Brunet, le secrétaire du Cercle 12, organisateur de l'événement. "Il y a eu 17 attaques sur cette période de trois mois. Et sur ces 17 attaques, on est à 80 brebis tuées, plus des blessées et des disparues". 

Il y a des éleveurs qui avaient encore trois semaines d'herbes mais là, tout le monde est en train de rentrer les brebis, donc ça représente un coût économique assez important.

Jean-Christophe Brunet

Les éleveurs en colère demandent à l'Etat de ne pas les abandonner et d'intervenir au plus vite, en faisant appel par exemple à la brigade loups. En exhibant des carcasses mutilées de brebis dans les rues, ils veulent aussi alerter le grand public qui ne comprend pas toujours, disent-ils, la réalité vécue par les éleveurs.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.