Aveyron : inquiétude chez les salariés de Raynal et Roquelaure à Capdenac

Le groupe Cofigeo, propriétaire de Raynal et Roquelaure, le spécialiste des plats en conserve installé à Capdenac-Gare en Aveyron, annonce son intention de délocaliser une vingtaine d'emplois en banlieue parisienne. Inquiets, les salariés se mobilisent. 

Selon les salariés, ce sont 25 postes qui sont menacés, dans l'entreprise Raynal et Roquelaure de Capdenac-Gare, en Aveyron. 25 emplois dans les secteurs commerciaux et marketing, soumis à une mobilité vers la région parisienne.
Au 31 mars, les personnels concernés devront choisir entre la mutation ou un licenciement.

Une situation qui alarme l'ensemble des salariés. Ils étaient sur le marché de Capdenac, samedi 24 novembre, pour en informer la population.

De son côté, la direction de Cofigeo tempère. Il ne s'agirait pas de 25 postes mais de 17. Une mobilité à Issy-les-Moulineaux, dans une filiale du groupe, sera effectivement proposée mais comme le groupe recrute actuellement pour six postes à pourvoir à Capdenac et Rodez, certains des agents dont les postes sont menacés pourraient être reclassés. 

Quant à l'avenir de l'usine, il n'est en rien menacé, assure la direction qui souhaite faire de Raynal et Roquelaure un "pôle d'excellence de plats cuisinés supérieurs". 

Raynal et Roquelaure est une entreprise historique, fondée en 1876 par Théophile Raynal, gérant du buffet de la gare de Capdenac, et Ernest Roquelaure, son cuisinier, qui ont l'idée de conditionner en boîte de conserve des plats du terroir.

Voir le reportage de Régis Guillon, Floréal Torralba et Dominique Cantrelle, de France 3 Quercy-Rouergue : 
 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité