Aveyron : le futur pôle viande d’Argences-en-Aubrac espère recruter 150 personnes

Une opération de recrutement sera lancée à partir du 24 août à Argences-en-Aubrac, aux confins de l'Aveyron et du Cantal. Une trentaine de postes est à pourvoir pour le mois de septembre. Le groupe Beauvallet, qui a récemment repris le site industriel, prévoit de créer 150 emplois d'ici à 18 mois.
Quai de chargement du site d'Argences-en-Aubrac
Quai de chargement du site d'Argences-en-Aubrac © FTV

Sur le plateau de l’Aubrac, c’est une reprise qui suscite autant de soulagement que d’espoir. Bien plus qu’un simple abattoir, le site d’Argences-en-Aubrac (anciennement groupe Arcadie) va devenir dans les prochains mois, une unité de transformation industrielle de viande bovine en ultra-frais, frais et surgelé.

Officiellement autorisé à s’installer sur le site depuis quelques semaines, le groupe Beauvallet, accompagné par la communauté de communes Aubrac-Carladez et Viadène entre dans la phase active de la reprise d’activité et lance une opération de recrutement dans les semaines à venir.

30 emplois à pourvoir immédiatement... 150 à terme

Réceptionnaire, télévendeur et administration des ventes, conducteur de ligne, opérateur spécialisé boucher-désossage, boucher, opérateur de conditionnement, opérateur sur ligne, préparateur de commandes : les profils sont variés et les personnes intéressées vont pouvoir postuler pour une première journée de recrutement le 24 août prochain en s’inscrivant sur ce lien, sur le site de Pôle Emploi.
Une seconde demi-journée est fixée au 9 septembre. "C'est une véritable montée en puissance pour le territoire", se réjouit Jean Valadier, maire du village et président de la communauté de commune.

Les travaux sur le site d'Argences viennent de débuter et vont s'étaler jusqu'en juin prochain. D'ici à la fin de l'année, on devrait arriver à une cinquantaine de postes à pourvoir et d'ici 18 mois, ce sont 150 emplois qui seront nécessaires pour faire tourner ce pôle viande.

Jean Valadier, maire d'Argences-en-Aubrac.

Mais au-delà de cette campagne de recrutement automnale, un partenariat vient tout juste d’être signé entre la communauté de communes Aubrac-Carladez-Viadène et la chambre des métiers et de l’artisanat de l’Aveyron.

Signature le 3 août dernier d'un partenariat entre la chambre des métiers et de l'artisanat de l'Aveyron et la communauté de communes Aubrac-Carladez-Viadène
Signature le 3 août dernier d'un partenariat entre la chambre des métiers et de l'artisanat de l'Aveyron et la communauté de communes Aubrac-Carladez-Viadène © communauté de communes Aubrac-Carladez-Viadène

 

Vers un centre de formation aux métiers de l'alimentaire

Ce nouveau pôle économique sur l'Aubrac donne des idées à la chambre des métiers de l'Aveyron.

L’idée est de pouvoir développer un centre de formation aux métiers de l’alimentaire et des formations sur place, au cœur même du site d'Argences.

Anne Bousquié, responsable du pôle entreprise à la chambre des métiers de l’Aveyron.

"Ce sont des métiers spécialisés et la localisation du site peut rendre les choses compliquées, il y aura donc forcément besoin d’un ajustement en terme de formation en fonction des profils qui pourront être recrutés. Dans un second temps, l’idée est aussi de développer une offre de formation pour les acteurs déjà présents sur le territoire, agriculteurs ou artisans en liens avec le site industriel d’Argences".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie agriculture industrie abattoirs ruralité société agro-alimentaire alimentation